Monthly Archives: août 2012

Hommage à Wladislaw BEDNARZ

 

    Camarade WLADYSLAW,

        Un camarade nous a quittés…Wladyslaw, emporté à 85 ans, nous laissera, en plus du souvenir d’un homme affectueux trop tôt enlevé à l’affection des siens, au terme d’une vie courageuse et exemplaire, le témoignage d’un parcours historique.

Originaire de Pologne, son père, fuyant le régime de misère et de répresssion du régime des colonels, avait, comme de nombreux compatriotes, choisi l’exil en France, avant la guerre.
En 1939, il y ramène sa femme et ses quatre enfants dont Wladyslaw, avant d’y être mobilisé dans une unité polonaise et… fait prisonnier en 1940 pour 5 ans !
Tout jeune, Wladyslaw doit travailler pour subvenir aux besoins du foyer. Et, bientôt, il va rejoindre la Résistance, les maquis, avec des copains.
À la Libération, comme nous avons été nombreux à le faire à la sortie des maquis, il s’engage pour continuer la guerre contre l’Allemagne.
Refusant l’enrôlement qu’on lui offre dans la Légion étrangère, contrairement à ses copains français dont on le sépare, il choisit une unité polonaise de l’armée américaine avec laquelle il participera à la dure campagne de Hollande, puis  la campagne d’Allemagne et, bientôt, à quelques années d’ occupation.
A son retour en France, il viendra suivre à Roubaix une formation professionnelle de mécanicien et il y rencontrera Marie-Rose Carlier qu’il épousera, entrant dans une famille ouvrière courageuse et combative qui l’a vite adopté.
Il entreprend une carrière laborieuse d’ouvrier très qualifié dans plusieurs usines … textiles, métallurgiques
dont Stein, Gilman, la CIMA.
Des activités souvent insalubres qui laisseront des atteintes durables à sa santé.
Ses qualites, son intelligence, son esprit de solidarité l’avaient  naturellement conduit à adhérer au Parti Communiste et il était resté un lecteur assidu de Liberté-hebdo et l’Huma-Dimanche, partageant les préoccupations des familles frappées par la crise, et attentif à l’activité du Front de Gauche.
Nous partageons la douleur de sa famille et sa volonté de porter son souvenir et lui présentons nos très  fraternelles condoléances .
« Français de préférence » suivant la belle expression d’Aragon, son parcours  témoigne contre les odieuses campagnes anti-immigrés.
Sa mémoire nous conforte dans nos luttes pour  un monde fraternel.
Merci, Wladislaw.
Pierre André Charret, vétérant PCF, résistant.

Jeunes Femmes Palestiniennes en Résistance, une initiative AFPS Roubaix-Tourcoing

Expulsion des Roms : les militants communistes et les élus Front de Gauche de Roubaix prennent position

Le 14 août 2012, le journal Le Monde a publié une tribune signée, entre autre, par Pierre Dubois et René Vandierendonck respectivement Maire et Sénateur de Roubaix.

Nous ne partageons pas l’aspect politicien et conjoncturel de ce texte. Les Roms, les sans-papiers, les travailleurs issues de l’immigration et ceux qui vivent depuis longtemps dans notre agglomération méritent mieux et attendent plus.

Dans ce texte, Pierre Dubois et René Vandierendonck :

– Disent que l’expulsion des Roms est liée à des décisions de justice. Ils oublient de rappeler que la justice à été systématiquement saisie pour cela par des Maires ou des Présidents de Communauté Urbaine. Ils oublient aussi de rappeler que ces dix dernières années les lois ont été modifiées pour faciliter ces expulsions. Rien n’a été mis en œuvre depuis juin 2012 pour les détricoter.

– Ils affirment, ce qui est malheureusement vrai, que des riverains ce plaignent de la présence de ces étrangers. N’est-il pas le rôle d’un maire de gauche de combattre sans défaillance de telles stigmatisations ?

– Ne parlent pas du rôle et de l’action des associations. En particulier sur la communauté urbaine de Lille. L’expulsion brutale des Roms à Hellemmes et Villeneuve d’Ascq a réduit à néant le travail opiniâtre d’associations qui ont œuvré notamment pour l’insertion en milieu scolaire des enfants. Nous rappelons que tout mineur présent sur notre territoire est sous la protection de la République. La sauvegarde de ces enfants est une des valeurs qui fait la force de notre pacte républicain

– Parlent d’urgence mais ne disent aucun mot sur ces personnes ainsi expulsées qui vont grossir le nombre de sans abris, puisque rien n’a été prévu pour les accueillir.

– N’indiquent pas que les politiques pratiquées depuis 30 ans par le FMI, l’Organisation Mondiale du Commerce et la Commission Européenne, ont toujours cherchés à mettre en concurrence les peuples. Jamais n’a émergée de véritable volonté de réduire les inégalités et développer les droits sociaux. Malgré la demande des organisations syndicales du monde entier. L’élargissement à marche forcée de l’Europe a développé cette situation de dumping social.

Des familles Roms venues de Tourcoing ont été installées à Roubaix. Elles ont été prises en charge par une association roubaisienne reconnue et subventionnée. Nous sommes choqués d’apprendre que ces familles ont été placées dans des locaux insalubres et dangereux murés par la Mairie. Cette situation est intolérable. Tout élus ne peut que s’en alarmer.

Il n’est pas possible de laisser la situation en l’état.

Il est urgent de sortir les familles de cet habitat ultra précaire et dangereux en leur proposant une solution alternative digne favorisant leur insertion.

Cette situation nous oblige a pointer, une fois de plus, le problème crucial du logement dans notre Ville. En effet l’habitat non conforme, voire insalubre ou dangereux existe. Nous le savons, certaines familles sont obligées de l’accepter faute d’autre solution, compte tenu de la rareté organisée et donc du coût du logement.

Nous reformulons des propositions prioritaires et réalisables dès aujourd’hui , fondatrices du mieux vivre ensemble, d’un nouvel espoir et répondant aux besoins humains :

– Vote de nouvelles lois concernant l’accueil et le respect des populations migrantes et plus largement de toute les populations en difficulté.

– Abrogation de la législation sur l’immigration, le séjour des étrangers et la nationalité misent en place par la droite depuis dix ans.

– Application à Roubaix des lois de réquisition des logements vides et mise à disposition de la population de tout les logements en état d’être occupés.

– Blocage immédiat des loyers publics et privés. Rien, ou presque, n’a été fait depuis trois mois à ce sujet. Les étudiants, entre autre, ont été confrontés cet été à une augmentation significative des loyers.

Fait à Roubaix le 21 aout 2012.

Les militants communistes et les élus communistes et Front de Gauche de Roubaix

Pour en savoir plus, cliquez sur les liens ci-dessous :

Le blog du PCF Roubaix

La tribune des élus Socialistes dans Le Monde du 14 aout

L’article de Phillipe Alain (Médiapart)

Le collectif métropolitain de soutien aux Roms

Droit Au Logement Lille

Pour un réferendum sur le traité Européen Sarkozy-Merkel

 » Le 
poids 
de 
la 
dette
 est
 devenu
 écrasant.
 L’État
 verse
 ainsi
 près
 de
 50
milliards 
d’euros 
par 
an
 à
 ses
 créanciers. 
Cette
 somme 
représente 
la 
première
 dépense, 
juste 
devant 
le 
budget 
de 
l’Éducation 
Nationale ; 
elle 
est supérieure 
aux 
budgets 
de 
la
 recherche,
 de 
la
 justice 
et 
de 
la 
sécurité 
réunis.

C’est 
inacceptable
!


La 
dette, 
c’est 
moins
 d’écoles, 
moins 
de 
crèches, 
moins d’hôpitaux, 
moins 
de 
transports 
publics…»

C’est
 Jean‐Marc 
Ayrault 
qui 
parlait 
ainsi 
de 
la 
dette 
publique 
dans 
son
 discours 
de 
politique
 générale
 en
 juillet 
dernier.

Mais
 pour 
remédier 
à 
cette 
situation, 
il 
reprend
 l’objectif 
affiché
 par 
François Hollande, 
une 
réduction 
à 
marche 
forcée
 du
 déficit 
public, 
visant 
3 %
 du
 PIB dès 
2013
 et 
le 
déficit 
« zéro » 
en 
2017.

Le 
 » déficit 
zéro  » ? C’
est 
l’objectif 
n°1
 du 
Pacte Budgétaire Européen 
Sarkozy
-
Merkel 
pour
 imposer 
définitivement 
l’austérité 
comme
 seule 
politique
 possible 
en 
Europe.

Le peuple Français a décidé en mai et juin de rejeter cette politique, en dégageant Sarkozy et ses complices.

François 
Hollande
 avait 
promis 
lors 
de 
sa 
campagne
 la renégociation du pacte budgétaire. 
Mais, 
à 
l’issue 
du 
sommet 
européen
 des 
28 
et 
29 
juin, il n’en est rien.

Le
 Pacte
 budgétaire,
 inchangé,
 est
 toujours
 aussi
 dangereux. Les 120 milliards ajoutés pour la croissance sont,
 selon l’avis de tout les experts, très insufisants et trompeurs. Aujourd’hui 
les ordres données aux Grecs, aux Portuguais, aux Espagnols et aux Italiens enfoncent ces peuples dans la misère. Ces politiques d’austérité entrainent l’Europe
 dans le cercle vicieux de la recession.

Aujourd’hui, François hollande a décidé de ratifier ce pacte. Le Conseil Constitutionnel, piloté par des hommes de droite (Debré, Giscard d’Estaing, Chirac, Sarkozy …) lui offre sur un plateau la possibilité de le faire sans consulter le peuple.

C’est scandaleux !

Dès maintenant il est possible de tourner le dos à « une Europe ou les banquiers continuent de décider à la place des peuples », comme le dit le très modéré Laurent Joffrin dans le Nouvel Observateur.

Nous soutenons l’initiative de nombreuses associations, dont ATTAC. Nous vous appelons a signer la pétition pour un référendum sur le traité européen contenant la « régle d’or Sarkozy-Merkel ».

Pour en savoir plus, cliquez sur les liens ci-dessous :

L’Humanité

ATTAC : 10 raisons de dire non pour rouvrir le débat

Au revoir camarade Mouloud Aounit et merci

Grande figure du mouvement antiraciste, Mouloud Aounit, ancien président du Mrap qui fut conseiller régional communiste, est mort à l’âge de 59 ans vendredi 10 aout à l’hôpital de la Salpêtrière à Paris.

« Il laissera à tous ses compagnons et compagnes de militantisme le souvenir fort de celui qui aura jusqu’au bout refusé de renoncer » assure le MRAP dans un communiqué.

Né le 23 février 1953 à Timezri,à l’époque de l’Algérie Française, Mouloud Aounit était arrivé très jeune dans la ville d’Aubervilliers, en Seine-Denis où il deviendra  conseiller régional. En 1979, Durant ses années de Faculté, il s’engage dans le militantisme associatif sous les couleurs du Mouvement contre le racisme et l’amitié entre les peuples (MRAP). Il participe à la grande « Marche des beurs » qui, de ses propres mots, est le véritable début de son engagement politique. Il devient en 1989 secrétaire général du Mouvement et porte-parole du MRAP jusqu’à nos jours. De 2004 à 2008 il assura la présidence du mouvement.

« La politique, c’est la poursuite naturelle de mon engagement pour faire changer la société et faire reconnaitre sa diversité »

Á la différence d’autres acteurs du milieu associatif, Mouloud Aounit décide de s’engager politiquement pour poursuivre son combat. En 2004, aux élections régionales, il se présente en Seine Saint Denis « là où j’ai appris à marcher et où j’ai vécu cinquante ans » raconte-t-il, sur une liste de rassemblement menée par le Parti Communiste et est élu conseiller régional. Son combat politique au côté des communistes se poursuit. En 2007, il soutient publiquement Marie-George Buffet à l’élection présidentielle et multiplie les déplacements en banlieue en tant que responsable de son comité de campagne pour « lutter contre les discriminations qu’on ne pourra pas combattre si on n’y met pas les moyens ». Souvent critiqué pour avoir osé affirmer son soutien au PCF alors qu’il était membre du Mrap, Mouloud Aounit réfutera toujours l’idée qu’il est un alibi « je suis un allié, mais un allié libre ».

Militant digne, il sera calomnié par les associations sionistes françaises jusque dans l’annonce de son décès.

L’article de l’Humantié