Monthly Archives: mai 2013

Guerre au Mali : un débat public à Roubaix


mouvementPaixLe Mouvement de la Paix a organisé en février 2013 un débat sur l’intervention de la France au Mali.


 Ce fut un vrai débat où chacun a pu exprimer son opinion.
 En fin de rencontre, il a été décidé de faire une autre rencontre organisée en commun  avec Attac début juin.

La guerre est considérée comme un succès par les médias et autorités françaises.

Mais est-ce si sûr ? 

Le Mouvement de La Paix et ATTAc vous invitent à en débattre le 

Vendredi 7 juin 2013 à 18h30

à la FAL de Roubaix, rue de Lille

Le débat sera lancé par l‘Association Survie spécialisée dans l’analyse des relations entre la France et l’Afrique.

 

Publicités

La Redoute : Pinault encaisse, les salariés payent, seule alternative la lutte!

 

Communiqué de la CGT la Redoute :

La CGT appelle à un rassemblement le mardi 28 mai de 11h à 13h devant le site de la Martinoire (entrée camions) pour réclamer des garanties sociales pour les salariés lors de la cession de l’entreprise.

Depuis fin 2012, PPR s’est engagé dans la revente des entreprises qui constituent le groupe Redcats. Une grande partie a déjà été revendue (Redcats USA, Ellos, Cyrillius, Verbaudet, …) rapportant plus 1,1 milliards d’euros. Il reste La Redoute, Daxon, la Sogep et la DIAM qui seront revendus avant la fin de l’année.

01-02-2008_pinault_rmiLa Redoute a rapporté énormément d’argent à PPR. Depuis 1997, 256 millions de dividendes et 102 millions de redevance de marque (la redoute paie à redcats pour utiliser sa propre marque) ont été  versé à PPR, soit 358 millions. Mais il y a également pour les experts d’autres données à prendre en compte : la construction de Redcats qui n’est que l’ancien groupe Redoute, l’utilisation de la trésorerie de La Redoute, Milena la plate-forme informatique du groupe financée par La Redoute, etc…

Comment peut se passer la revente ? Pour les experts comptables du Comité d’entreprise, il y a 3 scénarios possibles :

Cession de la totalité de La Redoute.

Cession en découpant  l’entreprise (Martinoire, portail internet, Sogep (relai colis), Diam).

Remodelage de la société autour du site de La Redoute.

Dans tous les cas, il y a de gros risques pour notre avenir.jpg_pinault_jpeg

Le groupe PPR, qui s’appellera bientôt Kering, est riche à milliards. Et depuis les annonces de reventes de Redcats et de la Fnac la valeur boursière du groupe est passée de 12 à 18 milliards d’euros, ce qui lui fait 6 milliards de gagné ! Autant dire que l’argent existe pour garantir notre avenir.

Ce qu’en pense la CGT

Depuis qu’elle a racheté La Redoute, la famille Pinault a pompé tous les bénéfices pour investir dans le luxe. Les experts nous parlent des dividendes et de la redevance de marque qui ont rapporté 358 millions d’euros à Pinault. Ce n’est que la partie visible de l’iceberg. Pinault a réalisé un montage juridique qui lui a permis de pomper les résultats de La Redoute pour alimenter les résultats de Redcats et ainsi récupérer plus de bénéfices. Par exemple,  la filiale d’achat pour La Redoute en Asie appartient et rapporte à Redcats, les filiales Redoute à l’étranger appartiennent et rapportent à Redcats, La Redoute loue à Redcats des bâtiments qui avant lui appartenaient, … Mais les dépenses informatique du groupe ou le traitement des articles des filiales sont supportées par La Redoute !redoute

C’est La Redoute qui est à l’origine du groupe Redcats. Redcats veut dire « Redoute catalogues », c’est en fait l’ancien groupe Redoute. L’activité et les investissements ont été faits par La Redoute mais les bénéfices sont remontés (via Redcats) vers la famille Pinault. Et rien que l’année dernière Redcats a remonté 112 millions à PPR, alors combien au total depuis toutes ces années ? Dix fois, vingt fois plus ?

Et les récentes ventes des entreprises de Redcats qui ont rapporté 1,1 milliards vont aller directement à PPR.  

Quelle que soit la façon dont la revente se fera, ce seront toujours les salariés qui risquent de payer la note : par des suppressions d’emplois ou des changements défavorables de convention ou tout autre sacrifice salarial ou d’horaire.

 Alors, nous ne devons pas accepter qu’après avoir vidé les caisses de La Redoute, Pinault la revende sans nous donner des garanties pour notre avenir. Il faut absolument obtenir ces garantie pour notre avenir car la crise s’aggrave et il sera de plus en plus difficile, voire impossible,  de retrouver un travail. Pinault a « pompé » l’argent de La Redoute, avant de partir, il doit payer pour garantir nos salaires et notre avenir.

Pour obtenir ces garanties, il va falloir lutter en étant le plus nombreux possibles et aussi les mieux organisés possibles. 

2 827 morts : Auchan, Carrefour, Camaïeu, responsables? coupables?

Plus de 1 100 morts c’est le bilan du séïsme de 2010 en Chine, c’est également le bilan de l’épidémie de Choléra à Haïti en 2008….rana plaza

Cette fois ci la catastrophe s’appelle exploitation capitaliste, 1 127 morts c’est le bilan de l’effondrement d’un immeuble industriel au Bengladesh le 24 avril dernier. A ce chiffre il faut ajouter les 1700 ouvrières bengladaises mortes au travail ces 8 dernières années dans les usines textiles.

Qui est responsable, ou coupable de ces 2827 morts ?

La course aux profits, au moins disant social. Cette même course qui est justifiée par le discours « il faut baisser le coût du travail « … jusqu’où ?

etiquettesComme l’indique le site lemonde.fr  et le site bastamag.net des ONG locales ont retrouvé dans les décombres des étiquettes In Extenso (Auchan), Tex (Carrefour) et Camaieu. Ces mêmes entreprises engrangent les bénéfices et pressurisent également leurs salariés en France.

Suite à cette catastrophe les marques Zara, H&M, C&A et Carrefour se sont empressés de signer un accord de « sécurité des bâtiments au Bengladesh ».

Et la sécurité des travailleuses et travailleurs ? Et leurs droits syndicaux ? Et leurs salaires ?

Le bilan des donneurs d’ordres est donc de 2827 morts en huit ans, presque autant que le World Trade Center le 11 septembre!

La prise de conscience et les bouleversements internationaux seront ils du même niveau ?

Auchan, Carrefour, Camaieu, Zara, H&M, C&A, sont ils coupables ? Sont ils responsables ? A vous de juger.

milou

Transpôle, la lutte paye, malgré la répression…

keolis-transpole-e1368961542138Les salariés de Transpôle ont repris le travail. Ils ont gagnés une augmentation de salaires supérieure à celle que proposait initialement la direction de Transpôle.

Durant tout le conflit, la direction de Transpôle a pu compter sur le soutien d’Eric Quiquet (EELV) et de Martine Aubry (PS) à la communauté urbaine. Pour preuve l’événement du métro de ce samedi à été annulée par Martine AUBRY.

Pendant la très longue négociation (plus de 6h) la direction envoyait des huissiers pour assigner plus de 40 salariés non protégé qui ont bloqué le dépôt.

Le seul crime de ces salariés c’est de vouloir mieux vivre, d’assurer un avenir à leurs enfants et d’être assurés d’un avenir professionnel stable et respectueux de leurs compétences. Pourtant ils sont traités comme des criminels.

Les salariés assignés risquait sérieusement le licenciement pour faute grave!PHOTO-BLOG-1-230x172

La direction de Transpôle et la Communauté Urbaine ne doivent pas se réjouir trop vite de l’issu du conflit. En effet, le mépris qu’ils ont manifestés à l’égard du personnel aura des conséquences à long terme.

Plutôt qu’une délégation à une société privée qui reverse des dividendes à son actionnaire (Kéolis filiale de la SNCF) grâce à l’argent public, à l’argent des usagers (le kilomètre de transport en commun le plus cher de France), et pressurise son personnel, pourquoi ne pas préparer une régie publique à la place de Transpôle pour le prochain mandat ?

 

 

PSA Aulnay, la lutte paye

Communiqué :

Pendant 4 mois de grève, les salariés ont tenu en échec PSA et ont réussi à ne pas se faire écraser

Ce vendredi 17 mai, les salariés de PSA Aulnay en grève depuis 4 mois (16 janvier) ont voté en Assemblée Générale la suspension de la grève et ont demandé à la CGT et à la CFDT de signer un protocole de fin de grève.

Pour l’ensemble des salariés, la fermeture de l’usine reste toujours inacceptable et injustifiée.img_0930

Cette fermeture est un véritable gâchis social qui aura des conséquences désastreuses au niveau de la région. C’est pourquoi si les salariés ont décidé de suspendre la grève, ils n’ont pas renoncé à défendre leur droit.

Depuis 4 mois, des centaines de salariés ont réussi à tenir en échec la direction de PSA dont le principal actionnaire, la famille Peugeot, est une des familles les plus riches et les puissantes de France.

Contre eux, les grévistes ont eu aussi le gouvernement qui a pris fait et cause pour la famille Peugeot et ses actionnaires et a mobilisé les moyens de l’État contre la grève.

psa faujourDepuis 4 mois, les salariés ont montré qu’il est possible de relever la tête et de se battre collectivement de ne pas se faire écraser, même s’ils n’ont pas réussi à faire reculer PSA sur la fermeture de l’usine ou à obtenir un CDI pour tous et une pré-retraite dès 55 ans. Il aurait fallu pour cela une lutte qui se généralise. Cette longue grève, est une véritable fierté pour les centaines de salariés qui y ont participé. C’est la fierté d’avoir mené un combat juste et légitime. C’est le combat pour l’emploi et pour protéger les conditions d’existence face à une direction qui licencie dans le seul but d’augmenter les profits. Le soutien extraordinaire de dizaines de milliers de travailleurs est la preuve la plus éclatante que cette grève était juste et que nombre de militants et de travailleurs s’y reconnaissaient.

Tous les grévistes tiennent à remercier tous les travailleurs qui les ont soutenus et leur ont permis de tenir. Grâce à la grève, PSA a dû céder un certain nombre mesures.

Concernant l’ensemble des salariés concernés par le PSE :

– La prime de licenciement supra-légale est passée de 6 mois à 12 mois.

– Pour les travailleurs âgés, le départ anticipé est passé de 30 à 36 mois.

– Les critères restrictifs pour toucher les primes de déménagement ont été quasiment annulées.

– La prime de mutation est passée de 5000 € brut imposable à 5000 € net non imposable

Concernant les grévistes de PSA Aulnay :psapcf

– La réintégration des 4 salariés honteusement licenciés. Ils pourront bénéficier des mesures du PSE ou de la possibilité de reclassement à la RATP, SNCF ou ADP

– L’annulation des procédures de licenciements contre les délégués.

– L’annulation de toutes les poursuites pénales et disciplinaires.

– Des garanties écrites concernant les mutations.

– Une indemnité forfaitaire supplémentaire pour ceux qui choisiraient de quitter l’entreprise avant le 31 mai.

– Les journées de grève sont neutralisées pour le paiement des journées de chômage, du calcul de la prime de 13éme mois, des jours de congés payés, des jours fériés ce qui atténue fortement les pertes financières de la grève.

La grève reste la meilleure arme des travailleurs !

Jean-Pierre MERCIER DS CGT PSA Aulnay