Monthly Archives: septembre 2014

120 ans après « Pour les Juifs » de Zola, Plenel publie « Pour les Musulmans » : vidéo d’un débat de l’IMA à voir aboslument!

120 ans après le « Pour les Juifs » d’Émile Zola, Edwy Plenel publie courageusement « Pour les Musulmans ».

L’institut du Monde Arabe a invité Edwy Plenel autour de son livre, avec la participation d’Elias Sanbar, ambassadeur de la Palestine à l’Unesco et Denis Sieffert, Directeur de Politis .

S’ensuit un débat avec la participation d’Edgar Morin et de Tariq Ramadan.

Longue vidéo, débat salutaire, a regarder, écouter, jusqu’au bout…. Puis réfléchir, prendre position et agir…

 

PS: merci Moncef.

Publicités

Le vol MH17 abattu par un missile français (info France 2)

Enfin une bonne nouvelle au JT. « Le rapport des enquêteurs néerlandais sur le crash d’un Boeing de la Malaysia Airlines en Ukraine donne des précisions », révèle David Pujadas mardi dernier. « L’avion s’est disloqué en plein vol, explique le reportage, après avoir été perforé par un grand nombre de projectiles à haute vitesse qui ont pénétré de l’extérieur dans l’avion. » Il est désormais établi que le missile n’a pas été tiré de l’intérieur de l’avion.

« Ce scénario accréditerait la thèse d’un missile sol-air de fabrication russe, comme celui-ci. » Floutée sur les bords, ornée d’une étoile rouge, voici l’image d’un char lance-missiles. « A vingt mètres de sa cible, ce missile libère des dizaines de tiges d’acier qui la transpercent de part en part. » En plan large, voici son lancement, sa trajectoire et son explosion. « Or le fuselage de l’avion est justement criblé d’impacts… » En gros plan, le fuselage criblé. « Mais, tant qu’ils ne sont pas allés sur place, les enquêteurs néerlandais ne savent pas d’où viennent ces projectiles. » Finalement, le mystère reste entier.

Heureusement, il y a ce soir une autre bonne nouvelle, très bonne même, dont se réjouit David Pujadas. « Etat des lieux d’une industrie française qui se porte bien, très bien même. Oui, il y en a, regardez. » Sur l’écran géant du studio, un soldat pointe un lance-missile portatif au-dessus de la tête du présentateur. « L’industrie d’armement a représenté l’an passé près de 7 milliards d’euros de ventes. » Pas mal. « Une très forte hausse. » Bravo.

Le reportage énumère : « Satellites, sous-marins et missiles, ce sont les meilleures ventes de l’industrie militaire française, qui ont connu un boom spectaculaire en 2013. » Et un boum spectaculaire en 2014 : revoici le plan large du lancement de missile puis l’image du char lance-missiles mais sans les bords floutés et l’étoile rouge destinés à les faire passer pour de l’artillerie russe. La preuve est faite, le projectile qui a abattu le vol MH17 était de fabrication française.

NDLR : merci Chantal!

Le groupe Rossel (Voix du Nord, Nord Eclair, Contact FM, Wéo + 67 titres de presse) va t-il croquer les salariés de Nice Matin? La Filpac-CGT de Lille réagit.

Vous lirez ci dessous le communiqué de la FILPAC-CGT de Lille en soutien aux salariés de Nice Matin.

Le groupe belge Rossel est le propriétaire de La Voix du Nord/Nord Eclair, de Direct Lille, de Contact FM,  de Wéo (entre autres) dans le Nord Pas de Calais et du journal Le Soir  en Belgique. Vous trouverez le détail de l’empire médiatique Rossel en cliquant ici.

Motion de soutien aux salariés de la SAPO/Nice-Matin

Suite à la gestion calamiteuse d’un truand tel que Philippe Hersant, la société Nice Matin a été placée en redressement judiciaire le 26 mai 2014.

Aujourd’hui, le groupe Rossel se positionne tel un sauveur mais avec à la clé une suppression de 368 emplois sur les 1106 que compte le groupe (selon les médias).

Le syndicat Métropole Nord CGT tient à apporter son soutien aux salariés de Nice Matin.

Nous considérons que la facture est bien trop lourde pour des salariés qui ne sont pas responsable de la situation.

Nous demandons donc à M Marchand de reconsidérer sa proposition, et d’écouter les propositions faites par l’intersyndicale de la SAPO/Nice Matin, comme cela avait été le cas au pole CAP.
Nous entendons prendre la place qui sera la notre dans l’ensemble des actions ou de manifestations de la FILPAC CGT dans la défense des emplois de NICE-MATIN.

Fait à Lille, le 21 septembre 2014

“Macron est le pur produit du système scolaire élitiste français » par les Inrocks (ou le mépris de classe, ndlr)

Article publié le 19/09/2014 dans les Inrocks.

Dans la foulée du “sans-dents” attribué à François Hollande par Valérie Trierweiler, la sortie d’Emmanuel Macron sur les ouvrières “illettrées” de l’usine Gad a provoqué un tollé. Retour sur cette polémique avec le sociologue Bernard Lahire, spécialiste de l’illettrisme, qui pointe le mépris de classe intériorisé de nos élites.

Le ministre de l’économie Emmanuel Macron a évoqué mercredi 17 septembre sur Europe 1 une prétendue “majorité de femmes pour beaucoup illettrées” de l’abattoir Gad à Lampaul-Guimiliau (Finistère). Ces propos ont provoqué un tel tollé qu’il a dû s’excuser dans l’hémicycle. Vous qui avez travaillé sur la question de l’illettrisme, comment jugez-vous ces propos ? Maladroits ? Surprenants ? Choquants ?

lahire photoBernard Lahire – Déjà, il présuppose. L’illettrisme est une catégorie floue qui tourne très rapidement au stigmate. Il y a une mise à distance d’une catégorie de la population. Alors que le problème de ces ouvrières est d’avoir un emploi et de le garder, Emmanuel Macron rajoute une couche stigmatisante en évoquant leur présupposé illettrisme. La première des choses à dire est qu’il n’y a pas de travail car plus d’emploi. En France, on a un traitement pédagogique du chômage : on met les gens en formation et on se rend compte qu’ils ont des difficultés à écrire et à lire. Puis on finit par dire que c’est le problème. Tout énarque qu’ils sont, ils pensent à l’envers : les gens ne sont pas au chômage parce qu’ils ont des problèmes de lecture ou d’orthographe, mais parce qu’il n’y a pas d’emploi.

 

(Le passage se situe à la 8e minute de la vidéo, ndlr)

Dans votre livre L’Invention de l’illettrisme, vous parlez d’“ethnocentrisme lettré”. Est-ce le cas d’Emmanuel Macron ?

La sortie de Macron fait évidemment écho aux “sans dents” – expression que François Hollande aurait utilisée pour qualifier les pauvres selon Valérie Trierweiler, ce que dément le président de la République. Emmanuel Macron utilise aussi dans l’interview sur Europe 1 l’expression “ces gens-là” -”ces gens-là n’ont pas le permis de conduire”. Il y a une mise à distance, et l’on voit bien qu’Emmanuel Macron est loin de tout ça. C’est un fils de médecin neurologue, sa mère est médecin, il a fait des classes préparatoires à Henri IV, puis l’ENA. Macron est le pur produit du système scolaire élitiste français. Il ne faut donc pas s’étonner que cela puisse sortir de sa bouche. Les hauts niveaux de diplôme ont intériorisé le lien entre diplôme et emploi. Même au sein du monde ouvrier, on fait progresser les salariés par des examens de nature scolaire, alors que ce ne sont pas forcément les meilleurs ouvriers. Tous ces présupposés organisent le monde social aujourd’hui.

En regardant la vidéo de ses excuses à l’Assemblée nationale, on a l’impression qu’Emmanuel Macron ne pensait pas dire quelque chose de potentiellement blessant…

Au moment où il prononce ce mot, Emmanuel Macron est plutôt en train de dire qu’il veut défendre ces femmes. Mais à travers la volonté de sortir les illettrés de leur misère, il y aussi un mépris de classe qui s’entend. Quant à sa sincérité, d’autres ont dit qu’ils n’avaient pas de compte à l’étranger et étaient extrêmement convaincants…

 

Selon le député du Finistère Gwenegan Bui, la proportion de salariés dans cette situation dans l’usine Gad de Lampaul-Guimiliau serait d’environ 20 % (contre 7 % en moyenne en France), rapporte le Monde. Cela crée des problèmes de reclassement. Emmanuel Marcon décrit une réalité qui existe.

Je défie quiconque aujourd’hui de dire précisément ce qu’est un illettré. Un analphabète n’a pas appris à écrire et à lire : là au moins la situation est nette. Certains dits-illettrés savent rédiger des lettres mais font des fautes. C’est ce qui fera qu’on les qualifiera d’illettrés. Cette catégorie n’est pas très sérieusement définie. On présuppose par ailleurs qu’il y a un lien direct, de cause à effet, entre le fait de ne pas avoir les bonnes qualifications et la perte d’emploi ou la difficulté à en trouver. On occupe la jeunesse au chômage depuis très longtemps par la formation, c’est une solution d’attente, qui peut parfois être utile. Quand dans les années 70, le chômage s’est installé de manière structurelle, les pouvoirs publics ont répondu au problème par le retour à la formation. C’est à cette époque qu’a émergé la notion d’illettrisme. On a inversé la causalité. Le moment où l’on a commencé à observer des gens qui avaient des problèmes à l’écrit – une cause d’échec scolaire – correspond au moment d’apparition du chômage. Les mines et les usines sidérurgiques ferment. Les formateurs disent des chômeurs qu’on leur envoie : ‘ils ont du mal à lire et à écrire’. Le chômage a été une condition de mise en évidence de l’illettrisme, mais on a fini par en faire une des causes du chômage. Il y a de nombreux emplois pour lesquels être fort en orthographe n’est pas très important. Les “illettrés” avec un emploi sont des citoyens comme les autres, qui payent leurs impôts. Mais au moment où ils perdent leur emploi, on commence à rendre leur illettrisme responsable de leur situation. Et certains discours ont laissé entendre que les dits “illettrés” ne seraient pas des citoyens comme les autres.

Emmanuel Macron a précisé qu’on ne pouvait par leur demander “d’aller travailler à 50 ou 60 kilomètres” faute de permis de conduire…

C’est bien connu : aucun “illettré” n’a de voiture ! Encore des présupposés. Comme le fait qu’une mère illettrée ne saurait pas lire sur le flacon d’un produit dangereux et qu’elle serait donc potentiellement une mauvaise mère. On a parlé à une époque de la citoyenneté de la même façon : comment voulez-vous qu’ils fassent des choix alors qu’ils ne savent pas lire. C’est bien connu : tous les intellectuels lisent les programmes des partis avant de voter ! Les diplômés eux ne seront jamais emmerdés. On ne fera pas porter sur eux le stigmate du mauvais père, du mauvais citoyen. A une époque, on a même dit que les illettrés pouvaient être dangereux. C’était les thématiques d’un expert en matière d’illettrisme : ils ne maîtrisent pas la langue et par conséquent ils peuvent passer à l’acte.

Dans L’invention de l’illettrisme, vous expliquez qu’avec l’émergence de cette notion apparaît la figure de l’illettré “honteux” désigné comme faible, sensible aux thématiques simplistes, aux manipulations. Cela sous-entend que “ces gens-là” sont plus susceptibles de voter Front national ?

C’était clairement ce que soutenait Alain Bentolila – linguiste qui a été conseiller de Jacques Chirac. Certains de ses papiers parus dans Libé à l’époque disaient que les illettrés sont “moins humains” que les autres, qu’ils sont manipulables. Depuis la fin des années 1990, le début des années 2000, il y a moins de ramdam autour de ces questions. En revanche tout ce qui a été entendu dans les années 80 et 90 est rentré dans les têtes et les gens continuent à avoir une vision portée par ces discours.

Aujourd’hui, il semble que la gauche est coincée entre un discours condescendant, de sauveur, à la Macron et un discours qui dit que les élites ont abandonné le peuple au FN, comme si par nature le peuple allait vers les extrêmes. Etes-vous d’accord ?

Les votes FN ne sont pas que des votes ouvriers. C’est caricatural au possible de dire cela. Oui ils sont aujourd’hui nombreux à voter à l’extrême-droite mais les cadres du FN sont des avocats, des médecins, des juristes, des professions libérales. Les dérapages verbaux au FN sont commis par des gens très cultivés. La culture n’a jamais protégé de la barbarie, de la violence, ce ne sont pas les dits-”incultes” les plus intolérants. On fait peser beaucoup de soupçons sur les dits-illettrés, on les voit comme des objets de manipulations. On peut dire que la gauche a abandonné le monde des ouvriers, des petits employés et des petits paysans, dans le sens où ces catégories ne voient pas leur situation s’améliorer lorsque la gauche arrive au pouvoir.

lahire

L’invention de l’”illettrisme”. Rhétorique publique, éthique et stigmates, de Bernard Lahire, éd. La Découverte.

Les associations étranglées par l’austérité : un débat à la Fête de l’Humanité Dimanche 14 septembre

Ce dimanche à la fête de l’huma

 « LES ASSOCIATIONS ÉTRANGLÉES PAR L’AUSTÉRITÉ »cac logo

Dimanche 14 septembre 2014 -11h00 – Espace débat de la Halle Nina Simone

Avec   Didier Minot,membre du Collectif des associations citoyennes (CAC),

           Nadia Bellaoui, présidente du Mouvement Associatif (CPCA)

et        Marie-George Buffet, députée(PCF)

 débat animé par Stéphane Guérard,journaliste à L’Humanité.

Pour les précisions et inscriptions suivre le lien : fete.humanite.fr/?Les-associations-etranglees-par-l 

Nous donnons rendez-vousà toutes celles et ceux qui seront sur place pour participer au débat qui suivra les interventions et pour distribuer à tous le message d’alerte du CAC « Défendons nos associations ! ». L’objectif est d’informer le plus grand nombre sur les impacts du plan d’austérité en cours.

N’hésitez pas à les diffuser également dans les forums associatifs où vous serez ce WE partout enFrance. Un important travail d’information est à faire, car la plupart desresponsables associatifs ne mesurent pas encore des problèmes qui s’annoncent.

Une journée d’échanges et de mobilisation seraorganisée le vendredi 3 octobre à Paris pour partager ces informations ettravailler à l’élaboration de propositions. Vous recevrezprochainement l’invitation.

Réservez dès à présent la date !

Le Collectif des Associations Citoyennes  – 0770 98 78 56

www.associations-citoyennes.net

facebook.com/collectif.associations.citoyennes