Tag Archives: néonazis

Un défilé d’anciens SS à Riga en Lettonie, membre de l’OTAN , silence médiatique en France!

Les Etats-Unis ont commencé le 9 mars 2015 à déployer 3.000 soldats dans les pays baltes dans le cadre de la préparation aux exercices Atlantic Resolve. Un premier détachement de 300 hommes et plus de 120 blindés américains dont des chars Abrams, des véhicules de combat Bradley, ainsi que des hélicoptères sont déjà arrivés en Lettonie. La ville estonienne de Tapa accueillera deux groupes de commandos américains et des chars Abrams à la fin de la semaine. Ces forces participeront aux exercices internationaux Siil 2015.

L’OTAN, dont la France est membre, prétend défendre les démocraties menacés par l’Ours russe, mais quelle est cette « démocratie » qui déroule le tapis rouge aux anciens criminels nazis condamnés à Nurembeg ?

Plusieurs centaines de personnes ont pris part à un défilé d’anciens légionnaires de la Waffen SS et de leurs partisans à Riga le 16 mars 2015, dans un silence médiatique total en France.

Des députés du parlement letton appartenant au parti nationaliste « Visu Latvijai! » (« Tout pour la Lettonie ») ont pris part à la manifestation. Des centaines de policiers et des membres des services spéciaux ont assuré l’ordre pendant le défilé des ex-combattants SS.

La célébration du « Jour de la légion Waffen SS » a été officialisée en Lettonie en 1994, avant d’être abolie en 2000, sur pressions internationale. Cependant, des défilés d’anciens combattants de la Waffen SS sont régulièrement organisés dans le pays. L’ancien président letton Valdis Zatlers (2007-2011) a déclaré à plusieurs reprises qu’il ne considérait pas les SS lettons comme des nazis, même si beaucoup d’entre eux ont massacré des Juifs et des représentants d’autres peuples durant la Seconde Guerre mondiale.

Champ libre pour les néonazis à Calais : le MRAP indigné du laxisme des autorités

Champ libre pour les néonazis à Calais : le MRAP indigné du laxisme des autorités
sauvons-calais-blood-honour

Le collectif dénommé « Sauvons Calais » a organisé le 7 septembre dernier un rassemblement dans la ville de Calais qui ne laisse planer aucun doute sur l’idéologie violemment xénophobe de ses initiateurs.

Les tatouages et saluts  nazis, les tee-shirts de la division SS Charlemagne, les diatribes haineuses des intervenants des groupes néo-fascistes rappellent les actions d’Aube Dorée en Grèce.

Les plus extrémistes font pousser leurs débordements haineux sur un terreau entretenu par les petites phrases assassines de politiques irresponsables.

La maire de Calais devrait s’interroger sur ses propres responsabilités dans ce lourd climat. Sur son compte Facebook, l’appel à la délation à l’encontre des squatteurs ne contribue pas à l’apaisement, de même que cette question-brûlot à propos des migrants « Qu’est-ce qu’on fait ? On les tue ? On les noie ? ».

Alors que le compte Facebook du collectif « Sauvons Calais » ne laissait subsister aucun doute sur sa nature raciste et fasciste, comment comprendre et admettre que les pouvoirs publics – et en premier lieu le préfet – aient pu laisser un tel rassemblement se dérouler ?

Comment un gouvernement, si prompt à expulser les malheureux Roms des camps de la misère, a-t-il pu laisser libre cours à la haine fasciste dans la ville ?

Après ce rasssauvons-calais-divison-charlemagneemblement néo-fasciste, les organisateurs lancent maintenant, sur Facebook, un appel public à recrutement pour leur milice privée.

La voix du Nord du 9 septembre rapporte que, de l’avis du préfet,  le risque d’atteinte à l’ordre public n’était pas établi au point de justifier l’interdiction  du rassemblement du 7 septembre.

L’appel à la constitution d’une milice privée sera-t-il suffisant pour que le représentant de l’État soit plus vigilant à l’avenir ?

Le MRAP indigné exige l’interdiction de toute manifestation à l’appel du collectif « Sauvons Calais », du mouvement identitaire et d’autres officines d’extrême-droite.

Il demande des sanctions contre les auteurs de l’exhibition de symboles et de propos nazis.

Paris 10 septembre 2014

Le reportage de Canal+ et les questions légitimes de Karim Rissouli sur le rôle des autorités publiques :

http://www.canalplus.fr/c-divertissement/c-le-grand-journal/pid7492-karim-rissouli.html?vid=1129012