Tag Archives: torture

Vidéo de la soirée au Louvre-Lens en hommage à Maurice Audin, militant de l’indépendance de l’Algérie, assasiné par l’armée française en 1957

Maurice Audin : les vidéos de la soirée de Lens

Artistes et historiens se sont réunis vendredi 19 septembre à Lens (Pas-de-Calais), en écho à l’exposition du Louvre sur les « désastres de la guerre », pour une soirée exceptionnelle en présence de Josette Audin, veuve de Maurice Audin, jeune et brillant mathématicien engagé pour l’indépendance de l’Algérie, assassiné à 25 ans en juin 1957 par des militaires français. Voici les vidéos de cette journée exceptionnelle.

 

PS : Merci Dominique

Publicités

Affaire Ben Barka : communiqué de l’AMDH suite au jugement du tribunal de Lille

amdh

Cher(e)s ami(e)s, cher(e)s camarades,benbarkabuttin

Hier, le Tribunal de Lille a rendu son verdict concernant la plainte qui a été déposée contre Me Maurice Buttin, avocat de la famille Ben Barka, pour «violation de secret d’instruction», par l’un des complices présumés de l’assassinat de l’opposant politique marocain Mehdi Ben Barka.

Le président du tribunal correctionnel de Lille a prononcé la «relaxe»,en expliquant que l’infraction n’était pas « caractérisée ». La partie civile a été déboutée de toutes ses demandes.

«C’est une décision juste, non seulement juste sur un plan politique mais juste en droit, et c’est ce qui est important devant un tribunal. je me réjouis que dans cette affaire la justice triomphe», a réagi Me Buttin. (AFP)

l’AMDH-Nord/France se réjouit de cette bonne nouvelle et félicite Me Buttin pour cette victoire, mais aussi et surtout, pour le combat qu’il mène depuis 50 ans aux cotés de la famille Ben Barka pour la vérité et la justice.

Nous adressons tout particulièrement nos remerciements à toutes celles et à tous ceux qui ont pris part à la mobilisation et qui ont soutenu Me Buttin lors de ce procès .

Nous tenons à remercier aussi toutes les personnes qui ont contribué à la réussite du Meeting Citoyen et Solidaire que nous avons organisé à Lille, le 14 avril (veille du Verdict), en présence de Bachir Ben Barka, de Hélène Legeay (représentante de L’ACAT) et de Me Joseph Breaham, dont les brillantes interventions ont permis d’éclairer le public sur les différentes affaires en cours, y compris cette affaire qui opposait Me Buttin à Miloud Tounsi.

Ce meeting a été aussi l’occasion de rendre hommage à Feu Hadj Ali El Manouzi qui nous a quitté récemment sans connaître le sort de son fils Houcine El manouzi.

benbarka2Nous vous rappelons que ce Meeting fait suite à l’Appel « Vérité et Justice, Contre l’impunité, la torture et la détention politique au Maroc », lancé par l’AMDH-Nord/France et soutenu par plus d’une cinquantaine d’Organisations (Assos, ONG, partis politiques, syndicats…en France et au Maroc) ainsi qu’une centaine de Personnalités (dont 15 députés et sénateurs français, des responsables et représentants de partis politiques français et marocains, des journalistes, des écrivains, des Historiens, des avocats, des poètes, des intellectuels, des artistes et des militants associatifs…).

Nous tenons à préciser que ce meeting ne constituait que la première étape de cette compagne internationale et de ce combat de longue haleine que nous avons lancé avec cet Appel.

Nous vous tiendrons au courant, en temps et en heure, de la suite de cette compagne et du programme d’activités et d’actions prévues pour la mener jusqu’au bout.

benbarka1Nous vous promettons de nous battre de toutes nos forces, avec nos partenaires et à coté de tous les épris de justice pour que vérité et justice soient enfin révélées au grand jour et que cessent l’arbitraire, la torture, l’impunité, la détention politique et toutes les atteintes aux droits humains les plus élémentaires au Maroc comme ailleurs!

AMDH-Nord/France

Lille, le 16 avril 2014

Fête de Liberté Hebdo samedi 7 décembre salle Watremez à Roubaix

Notre association sera présente ainsi que de nombreuses autres organisations associatives et militantes.

Fete de liberté - Couleur - A3 1

Débat  : Quel avenir pour La Redoute, quel ré-industrialisation pour Roubaix et la région ?

débat public : Quel avenir pour La Redoute, la VPC et les sous-traitants ? Quelle relance de l’industrie à Roubaix et dans la région Nord Pas-de-Calais?

Avec : Abdelkrim Abdeslam UL-CGT, Patrick Le Hyarick, directeur de l’Humanité, Député Européen PCF/GUE/GNL, Vincent Pericaud, Président PCF/FG de la commission économique du Conseil Regional, Bertrand CASSORET, chercheur , Maître de Conférence l’Université d Artois .

 Lecture de trois textes par Corine Maseiro : Le Cri du ralliement (Louis Catrice 1894), Le Couloir de l’Horloge (Vincent Di Martino 2011), J’enrage (collectif de jeunes roubaisiens, 2012)

Spectacle : Terre Tous ensemble

Prise de parole politique de Patrick Le Hyarick

Concert :

La bande à Paulo (bal tsigane)

Sélim

KRP

MC Métis

Alee

 

Il a 40 ans les USA et Pinochet assassinaient la démocratie chilienne

Il y a 40 ans aujourd’hui Pinochet prenait le pouvoir au Chili en assassinant le président progressiste Salvador Allende. Avec le soutien des USA présidés par Kissinger.

S’en est suivis 27 ans d’une dictature féroce soutenue plus ou moins officiellement par les pays occidentaux, l’Allemagne (RFA) et l’Angleterre poursuivant notamment leurs ventes d’armes. Entre deux cent cinquante mille  et un million de Chiliens se sont exilés ou ont été expulsés dans divers pays du monde entre 1973 et 1989. Plus de 3 200 morts et « disparus », autour de 38 000 personnes torturées.

Le but de coup d’état était de mettre un coup d’arrêt à la prise de contrôle de l’économie par le peuple et par la démocratie, au détriment des intérêt des multinationales américaines .

Souvenons nous de cette volonté populaire d’émancipation écrasée dans le sang.

Les conflits actuels impliquant les USA et malheureusement parfois notre pays, la France, sont là pour nous montrer que , aujourd’hui encore, Le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée porte l’orage , comme le disait Jean Jaures.

Nous vous invitons a écouter la chanson que Julos Beaucarne a écrit en hommage à Victor Jara, assassiné il y à 40 ans par Pinochet/Kissinger

 

Henri Alleg , un homme libre Franco-Algérien nous a quitté.

« Le meilleur hommage que pourrait lui rendre l’Etat français serait de reconnaitre officiellement la torture en Algérie », estime Patrick Le Hyaric, dans l’édito de l’Humanité de ce vendredi.

Nous pleurons un ami très cher, 
un camarade, un combattant 
de la liberté, un homme aux grandes qualités humaines, à l’exquise bonté: Henri Alleg rescapé de l’enfer 
de la torture des colonialistes français. Il portait en lui, avec ses yeux rieurs et doux, une telle fraternité! La vie 
du jeune Harry Salem aura été celle d’un citoyen 
du monde. Né à Londres dans une famille de juifs russe 
et polonais qui ont fui les pogroms pour s’installer 
en France. Puis, à l’automne 1939, il opte pour l’Algérie alors que le fascisme déploie ses hideuses tentacules 
sur l’Europe. C’est au nom de cette ouverture à un monde, à une Algérie débarrassée de toute domination 
de classe et de race qu’il exècre le colonialisme.

Dès son installation dans cette Algérie « française », 
monte en lui le refus de cette frontière, certes invisible mais bien réelle, qui sépare le monde des européens, citoyens français, et celui des Algériens, étrangers dans leur pays. La violence de cette injustice raciale lui ouvre le chemin 
du militantisme à la jeunesse communiste clandestine, 
puis au Parti communiste algérien.

Puisque la libération de l’Europe du nazisme ne libère pas l’Algérie de la domination et de la colonisation française, Harry, devenu Henri Alleg, fait de sa plume acérée une arme de combat dans les années cinquante pour une Algérie libérée du racisme et de l’oppression du colonialisme. Devenu directeur de Alger Républicain, maintes fois saisi et censuré, puis interdit, Henri Alleg est contraint à la clandestinité, puis arrêté. C’est l’Humanité alors qui publie ses articles. C’est notre journal encore, 
au prix de censures et de saisies, comme le 30 juillet 1957, qui publie le récit glaçant des scènes de torture qu’il subit, écrit du fond de sa prison. Son livre, la Question, était né, dont le retentissement fit l’effet d’une bombe. Depuis très longtemps, entre l’Humanité et Henri Alleg, tout n’est que complicité, amitié, respect. Il en devint 
un journaliste reconnu, puis son secrétaire général 
de nombreuses années.

Il y restera toujours très attaché, participant à 
nos publications, aux débats des Fêtes de l’Humanité, et à de nombreuses initiatives de l’Association des amis 
de l’Humanité. Jamais il n’aura baissé la garde dans 
le combat pour la vérité, la justice et la paix. Henri était tout à la fois un militant communiste, un journaliste 
et un écrivain qui nous laisse une belle œuvre. Au cours de l’année 2000, il signera l’appel dit des «douze» 
«pour la reconnaissance par l’état français de la torture», aux côtés de Germaine Tillion, auquel l’Humanité 
avec Charles Sylvestre, donnera un grand écho.

Le peuple et le mouvement progressiste algérien perdent un grand ami, un grand combattant de sa cause, de celle de la liberté et de l’anti-racisme. 
Le meilleur hommage que pourrait lui rendre aujourd’hui même l’état français serait de reconnaître enfin officiellement la torture en Algérie et les crimes de guerre. Ce serait aussi d’ouvrir les archives pour qu’éclate 
la vérité sur le sort du jeune mathématicien communiste Maurice Audin, arrêté la veille de l’arrestation de Henri Alleg. L’Humanité et ses amis perdent un camarade « engagé » qui jusqu’au bout aura poursuivi sa quête d’un monde « de femmes et d’hommes libres, égaux et associés » qu’il identifiait au communisme. Ses combats d’une brûlante actualité resteront les nôtres.