Pour un réferendum sur le traité Européen Sarkozy-Merkel

 » Le 
poids 
de 
la 
dette
 est
 devenu
 écrasant.
 L’État
 verse
 ainsi
 près
 de
 50
milliards 
d’euros 
par 
an
 à
 ses
 créanciers. 
Cette
 somme 
représente 
la 
première
 dépense, 
juste 
devant 
le 
budget 
de 
l’Éducation 
Nationale ; 
elle 
est supérieure 
aux 
budgets 
de 
la
 recherche,
 de 
la
 justice 
et 
de 
la 
sécurité 
réunis.

C’est 
inacceptable
!


La 
dette, 
c’est 
moins
 d’écoles, 
moins 
de 
crèches, 
moins d’hôpitaux, 
moins 
de 
transports 
publics…»

C’est
 Jean‐Marc 
Ayrault 
qui 
parlait 
ainsi 
de 
la 
dette 
publique 
dans 
son
 discours 
de 
politique
 générale
 en
 juillet 
dernier.

Mais
 pour 
remédier 
à 
cette 
situation, 
il 
reprend
 l’objectif 
affiché
 par 
François Hollande, 
une 
réduction 
à 
marche 
forcée
 du
 déficit 
public, 
visant 
3 %
 du
 PIB dès 
2013
 et 
le 
déficit 
« zéro » 
en 
2017.

Le 
 » déficit 
zéro  » ? C’
est 
l’objectif 
n°1
 du 
Pacte Budgétaire Européen 
Sarkozy
-
Merkel 
pour
 imposer 
définitivement 
l’austérité 
comme
 seule 
politique
 possible 
en 
Europe.

Le peuple Français a décidé en mai et juin de rejeter cette politique, en dégageant Sarkozy et ses complices.

François 
Hollande
 avait 
promis 
lors 
de 
sa 
campagne
 la renégociation du pacte budgétaire. 
Mais, 
à 
l’issue 
du 
sommet 
européen
 des 
28 
et 
29 
juin, il n’en est rien.

Le
 Pacte
 budgétaire,
 inchangé,
 est
 toujours
 aussi
 dangereux. Les 120 milliards ajoutés pour la croissance sont,
 selon l’avis de tout les experts, très insufisants et trompeurs. Aujourd’hui 
les ordres données aux Grecs, aux Portuguais, aux Espagnols et aux Italiens enfoncent ces peuples dans la misère. Ces politiques d’austérité entrainent l’Europe
 dans le cercle vicieux de la recession.

Aujourd’hui, François hollande a décidé de ratifier ce pacte. Le Conseil Constitutionnel, piloté par des hommes de droite (Debré, Giscard d’Estaing, Chirac, Sarkozy …) lui offre sur un plateau la possibilité de le faire sans consulter le peuple.

C’est scandaleux !

Dès maintenant il est possible de tourner le dos à « une Europe ou les banquiers continuent de décider à la place des peuples », comme le dit le très modéré Laurent Joffrin dans le Nouvel Observateur.

Nous soutenons l’initiative de nombreuses associations, dont ATTAC. Nous vous appelons a signer la pétition pour un référendum sur le traité européen contenant la « régle d’or Sarkozy-Merkel ».

Pour en savoir plus, cliquez sur les liens ci-dessous :

L’Humanité

ATTAC : 10 raisons de dire non pour rouvrir le débat

Publicités
Post a comment or leave a trackback: Trackback URL.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :