Monthly Archives: janvier 2015

Zebda « Une vie de moins »

Publicités

Transposition d’une directive européenne : attention nouveau danger pour les assos !

Transposition d’une directive européenne : attention nouveau danger pour les assos !

Soirée débat-échanges

 Transposition de la directive européenne « marchés publics », en droit national : un nouveau danger pour beaucoup d’associations !

 Mardi 10 février de 18h à 20h30

AGECA : 177 rue de Charonne – 75011 Paris

métro Alexandre Dumas

>> VERSION PDF DE  cette invitation <<

 Le gouvernement a élaboré un projet d’ordonnance pour transposer les directives européennes sur les marchés publics en droit national. Mais, une fois de plus il va plus loin que le texte européen, en assimilant toutes les associations qui reçoivent plus de 50 % de financements publics à des « acheteurs publics »[1].

Si ces dispositions étaient acceptées, beaucoup d’associations seraient donc tenues à passer elles-mêmes des marchés publics pour leurs achats. Vive la simplification administrative !

La plupart des associations basculeraient ainsi dans le champ concurrentiel au moment où le ministre affirme la volonté du gouvernement de contenir les appels d’offres et de favoriser la subvention, et entend les mobiliser au service de la citoyenneté.

images

Pour décrypter cette transposition et envisager la riposte, le Collectif des associations citoyennes vous invite à participer à cette soirée !

Merci de vous inscrire sur ce lien pour : venir, demander le compte rendu même si vous ne pouvez venir, vous tenir informer ou même demander qu’une autre soirée débat se déroule plus près de chez vous…

Lire un extrait de cette transposition

Comment Syriza a-t-il pu gagner ? Par Elisabeth Gauthier*

SYRIZA PARIS / FRANCE

34787.HRTribune publiée dans l’Humanité, 2015-01-27

Comment Syriza a-t-il pu gagner ?

Quelques premières observations

La victoire historique de Syriza n’est pas le résultat d’un simple concours de circonstances. Dès 2012, Syriza apparaissait comme une force de premier plan, comme la principale force de gauche qui osait exprimer une grande ambition, en invitant les électeurs à émettre un vote Syriza non de protestation, mais de gouvernement. Déjà en 2012, il apparaissait clairement que le vieux PASOK, pilier de la social-démocratie européenne, avait perdu toute capacité de présenter un projet politique différent des néolibéraux, contestant la Troïka et pouvant représenter une issue à la crise. Mais la peur de l’inconnu était encore plus forte que le besoin de changement de politique.

Certes, la progression électorale de Syriza depuis quelques années est rapide, mais la victoire d’aujourd’hui est le résultat d’un intense processus de travail, de mobilisation, de confrontation idéologique, de maturation bénéficiant de…

View original post 643 mots de plus