Monthly Archives: septembre 2013

Enfin une belle initiative : Festival d’Amitié Franco’Rom à Grenay, Liévin et Bully Les Mines

Alors que l’UMP de Roubaix distribue un tract xénophobe, que  Martine Aubry (PS, Maire de Lille) et Pierre Dubois (PS, Maire de Roubaix) expulsent, que Manuel Valls (PS, ministre du gouvernement Français), Regis Cauche (UMP, Maire de Croix) et Dominique Baert (PS, Maire de Wattrelos) « dérapent »….. enfin une initiative courageuse, porteuse d’espoirs et d’avenir à propos des Roms :

brochure-FestivalAmitieFrancoRrom-novembre2013

Le dangereux Grand Marché Transatlantique : une rencontre-débat à Roubaix et un livre de Patrick Le Hyarick

Attac Roubaix-Tourcoing

Collectif contre l’Austérité DE ROUBAIX

Vous invite à une

RENCONTRE d’INFORMATIONS et DÉBATS

OUVERTE À TOUS

F.A.L. – 20 rue de Lille, Roubaix

le mardi 1er octobre 2013 à 19h00

RÉAGIR AUX DANGERS DU PROJET

DE TRAITÉ TRANSATLANTIQUE

Intervenant : MARC DELEPOUVE

Universitaire – Ex-secrétaire général d’Attac France

À juste titre vous refusez la nouvelle « réforme des retraites » et l’Accord National Interprofessionnel sur l’emploi et les salaires.

Mais un autre danger grave apparaît.

Sans que pratiquement les médias en parlent, des négociations dont le contenu est tenu secret ont été engagées entre la Commission Européenne (avec un mandat des États membres) et les États-Unis pour réaliser un Traité Transatlantique, sur le Commerce et l’Investissement

Ce projet est très dangereux pour les contrats et conditions de travail, les salaires, pour notre santé, l’environnement, pour les services publics et la Démocratie.

Communiqué d’Attac-France  et AITEC:

Accord transatlantique : fin de l’exception démocratique

Communiqué de presse commun Attac – Aitec

Les ministres européens du commerce ont donné mandat à la commission européenne pour négocier un partenariat avec les États-Unis, portant sur le libre-échange des biens, des services des capitaux, et surtout sur la suppression des normes et réglementations qui porteraient préjudice au commerce et à l’investissement des entreprises. La France a porté le principe de l’exception culturelle, qui pour l’instant et de manière très confuse, se trouve exclue des négociations, avec possibilité de rouvrir le dossier. Le processus est donc lancé.

Les gouvernements ont accepté de négocier leurs choix agricoles et alimentaires,  les services publics, les droits sociaux, les normes financières, les choix énergétiques et climatiques. Ils ont accepté de renoncer à la capacité politique de construire démocratiquement des normes, des règlements, et de la transférer aux entreprises et aux tribunaux ad hoc qui jugeront des litiges entre les entreprises, les États et les collectivités territoriales.

Comme nous avons su le faire au moment de l’Accord Multilatéral sur l’Investissement, au moment de l’ACTA, nous refusons l’engagement dans un tel processus, et nous appelons à une mobilisation très large des mouvements sociaux et des élus, parlementaires et élus locaux, pour faire connaître ce processus qui se réalise dans l’opacité sur la plus totale et pour l’arrêter. Nous travaillons dans le même sens avec nos réseaux européens et internationaux.

Attac France et AITEC,

A Paris, le 15 juin 2013

Parmi d’autres enjeux de ce projet de Traité, les sociétés multinationales états-uniennes voudront probablement imposer leurs normes sociales, bien en retrait sur celles de l’Europe occidentale, leurs normes sanitaires (avec une légalisation possible en Europe des produits avec OGM et du bœuf aux hormones), et l’industrie du gaz de schiste qui a déjà provoqué de très gros dégâts sanitaires et environnementaux dans plusieurs États des USA !

Les discussions Union Européenne – États-Unis reprendront le 7 octobre.

Vous voyez que ce Traité présente des dangers pour une grande partie de la population et mérite donc une opposition massive et organisée.

image_dracula

Afin d’informer la population sur la genèse, le contenu et les dangers sociaux et démocratiques de ce projet en négociation, le journal l’Humanité et son Directeur, Patick Le Hyarick (député européen PCF – Gauche Unie Européenne/Gauche Verte Nordique) publient le livre ci contre.

Pour le commander, cliquez ici

 

Financer les retraites sans travailler plus longtemps ? réunion publique avec Bernard Friot à Roubaix le 4 octobre


Le Collectif Contre l’Austérité de Roubaix

 

(collectif composé de membres d’association (ATTAC), de syndicat (Solidaires), 
de partis politiques, (GA, GU, MPEP, NPA, PCF, PG) et de militants non organisés)

Vous invite à une réunion publique

Le 4 octobre 2013 à 18h30

Au théâtre Pierre de Roubaix 

Avec Bernard Friot 
sociologue et économiste enseignant à l'université Paris X.

Pas besoin de travailler plus longtemps pour financer les retraites !


réunion publique Friotréunion publique Friot2

5 Caméras Brisées (oscars 2013) le 27 septembre à Tourcoing, présenté par l’AFPS

Une soirée pour soutenir la résistance populaire et dénoncer la colonisation

L’association France Palestine Roubaix-Tourcoing propose un ciné-débat autour du film 

5 caméras brisées (oscar 2013)

Les Ecrans, cinémas de Tourcoing,

place de la Fraternité, Métro Tourcoing centre,

vendredi 27 septembre 2013 à 19h30, entrée 5 €.

Un soirée pour soutenir les luttes au quotidien de la résistance populaire et dénoncer les ravages de la colonisation qui, au delà de son caractère illégal et inacceptable, complique, au quotidien, la vie des palestiniens de Cisjordanie  (le harcèlement par les colons et les atteintes aux biens et aux personnes, les contrôles aux point de passages par l’armée, les expropriations illégales, les privations et restrictions de toutes sortes). Par ce film le paysan de Bil’In, Emad Burnat « établit la chronique intime de la vie d’un village en ébullition, dressant le portrait des siens, famille et amis, tels qu’ils sont affectés par ce conflit sans fin. »
 
La projection sera suivie d’un débat avec André Rosvègue de l’Union Juive Française pour la Paix et de Francis Delebarre vice-président de l’association Amitié Lille Naplouse

flyer_camerabrisee

Julien Lauprétre, Président du Secours Populaire Français pour l’entrée de Martha Desreumaux au Panthéon

Monsieur Philippe Bélavallaupretre

Président des Monuments nationaux

62. rue Saint-Antoine

75186 Paris cedex 04


Paris le 20 septembre 2013

Monsieur le Président

Dans un récent courrier, vous m’avez demandé de vous présenter la candidature d’une personnalité susceptible d’être enterrée au Panthéon.

Aussi, je souhaite attirer votre attention sur une femme, une ouvrière du textile, Martha Desrumaux.

 

Martha Desrumaux naît à Comines (59) en 1897 ; malgré les lois d’obligation scolaire, elle travaille à 9 ans dans les usines de la vallée de la Lys que Jaurès, vice-président de la Chambre, avait parcourue quelques années plus tôt. Il y avait dénoncé la misère ouvrière, la dureté du travail, la précarité de la vie pour les gens de peu.

À 13 ans, Martha devient une des rares femmes syndiquées. Ne sachant ni lire ni écrire, elle dirige pourtant sa première grève en 1917. Elle fera partie de ces femmes et de ces hommes qui se dresseront pour faire naître et développer le Front populaire. Martha sera même la seule femme présente lors de la signature des fameux accords Matignon le 7 juin 1936 au côté de Léon Jouhaux, Benoît Frachon, Léon Blum et Roger Salengro.

Organisatrice de la Résistance populaire dans le Nord -en particulier de la grève patriotique des mineurs de mai-juin 1941- elle est arrêtée le 26 août 1941.

Son jeune enfant n’a que 4 ans. Martha est déportée à Ravensbrück où elle participe activement à la Résistance clandestine du camp, entre autres auprès de Geneviève Antonioz-De Gaulle. Ainsi parmi d’autres faits, elle aidera de jeunes enfants juifs déportés dans cet enfer…

Rescapée, Martha n’aura de cesse de témoigner de ce que fut l’univers concentrationnaire après avoir été une des toutes premières députés.

Martha était une ouvrière, une femme de ces quartiers populaires et toute sa vie elle s’engagea pour défendre la Justice, la Solidarité, et plus encore la Dignité des gens de peu, des petits, des faibles et particulièrement celle des femmes, écrasées par leur vie familiale, dans leur quartier et dans l’usine.

Mettre à l’honneur Martha Desrumaux, n’est-ce-pas mettre en exergue les valeurs de Liberté, d’Égalité et de Fraternité et de Solidarité ?

Martha Desrumaux n’est-elle pas un exemple pour toute notre jeunesse qui vit des moments si difficiles et qui malgré tout est riche de désir, de volonté et d’engagement ?couvmarthapetit

Je vous joints l’ouvrage de mon ami Pierre Outteryck, professeur agrégé d’histoire, non-voyant, membre du Bureau national de notre association afin que vous découvriez cette ouvrière.

En attendant le plaisir de vous rencontrer, je vous adresse tous mes remerciements pour soutenir cette demande et vous prie de croire, Monsieur le Président, en mes sentiments tout dévoués aux causes humanitaires.

Julien Lauprêtre

Président du Secours Populaire

Français

Commandeur de la Légion d’honneur