Monthly Archives: octobre 2014

Budget 2015 : les associations interpellent les député(e)s

Communiqué de presse du vendredi 24 octobre 2014


Budget 2015 : les associations interpellent les député(e)s

Le Collectif des associations citoyennes (CAC) a envoyé une lettre à tous les député(e)s demandant la mise en place de financements publics stables et garantis pour les associations qui contribuent à l’intérêt général et agissent au service du bien commun, et l’inscription de la vie associative parmi les compétences partagées par tous les niveaux de collectivités.

Ce courrier les alerte sur les menaces que font peser sur l’avenir des associations le projet de loi de finances pour 2015, la programmation des dépenses 2015-2017 et le projet de réforme territoriale. Un grand nombre d’emplois seraient menacés si ce plan de restrictions budgétaires était appliqué dans son intégralité, et si la répartition des compétences conduisait à remettre en cause la possibilité des cofinancements.

Mais plus encore que l’emploi, le Collectif souligne l’extrême importance de la vie associative pour permettre aux citoyens d’exercer leur pouvoir d’agir et leur capacité de s’associer, alors que les associations de terrain sont l’un des derniers remparts contre la désespérance civique.

Pour appuyer ses demandes, le Collectif des associations citoyennes appelle à une :

« Kermesse d’interpellation »

Jeudi 6 novembre 2014 à 14h00 devant l’Assemblée nationale

(place du Président Edouard Herriot – Paris 7e)

Différentes animations seront proposées avec un temps fort à 15h30.

Des manifestations similaires pourront avoir lieu dans un certain nombre de villes.

Le Collectif invite par ailleurs tou(te)s les citoyen(ne)s à signer et diffuser l’appel : « Pas de société solidaire sans associations citoyennes »

VOIR ICI LE COMMUNIQUE EN PDF

Collectif des Associations Citoyennes

www.associations-citoyennes.net

contact@associations-citoyennes.net

facebook.com/collectif.associations.citoyennes

Publicités

Pierre Desproges déshabille BHL !

Pour fêter l’arrêt de la pièce de théâtre « Hôtel Europe » du fils à papa millionnaire, sauveur des peuples-opprimés-par-les-méchants-pas-gentils, Bernard Henry Lévi, qui malgré un soutien médiatique exceptionnel, a fait un bide, une petite vidéo rafraîchissante :

 

La construction médiatique des « djihadistes » Saïd Bouamama

Le blog de Saïd Bouamama

Un nouveau terme est entré dans le vocabulaire du français moyen ces derniers mois, celui de « djihadiste ». Quotidiennement, les grands médias abordent le sujet et diffusent des grilles explicatives qui forgent les opinions publiques, orientent les réactions, suscitent des prises de positions. Des « experts » et des « spécialistes » aux noms savants sont appelés à la rescousse pour offrir une caution scientifique aux affirmations médiatiques.

lavage-de-cerveau-4f51f

Au-delà de l’apparente diversité des points de vue se cache une unicité d’analyse. En dépit du vernis d’objectivité des articles et des reportages, quatre récurrences idéologiques sont repérables : l’essentialisation de l’islam, l’injonction à la justification adressée à tous les musulmans, la négation des causes internes aux pays occidentaux et la justification de la guerre. Ces quatre discours médiatiques diffusés sur fond de sensationnalisme ne sont pas anodins. Ils ont une fonction sociale et politique. Ils contribuent à produire une réalité sociale…

View original post 1 697 mots de plus

Vidéo de la soirée au Louvre-Lens en hommage à Maurice Audin, militant de l’indépendance de l’Algérie, assasiné par l’armée française en 1957

Maurice Audin : les vidéos de la soirée de Lens

Artistes et historiens se sont réunis vendredi 19 septembre à Lens (Pas-de-Calais), en écho à l’exposition du Louvre sur les « désastres de la guerre », pour une soirée exceptionnelle en présence de Josette Audin, veuve de Maurice Audin, jeune et brillant mathématicien engagé pour l’indépendance de l’Algérie, assassiné à 25 ans en juin 1957 par des militaires français. Voici les vidéos de cette journée exceptionnelle.

 

PS : Merci Dominique

Raed Abou Badawia, professeur franco-palestinien enlevé au proche orient, silence médiatique….(communiqé de l’AFPS)

 

logo afps

Un nouveau Franco-​​Palestinien arrêté

Raed Abou Badawia, Franco-​​Palestinien de 41 ans, pro­fesseur de droit et confé­rencier à l’université Al-​​Najah de Naplouse en Palestine occupée a été enlevé le 21 sep­tembre dernier à son domicile à deux heures du matin.

Il se trouve détenu à Pitah Tikva, au nord d’Israël en contra­vention avec l’article 76 de la 4ème convention de Genève. Dans l’immédiat, nous demandons aux auto­rités fran­çaises d’assurer sans délai la pro­tection consu­laire à notre conci­toyen détenu depuis plus d’une semaine en Israël et de garantir la pré­sence d’un avocat lors de sa com­pa­rution pro­chaine devant un tribunal. Le gou­ver­nement français devra agir fer­mement pour sa libé­ration et rompre avec le laxisme qui avait été celui du gou­ver­nement de l’époque lors de la détention inique de Salah Hamouri qui avait valu à ce dernier de passer 7 années en prison malgré le vide des accu­sa­tions dont il était l’objet.

La France a les moyens et le devoir d’agir pour secourir Raed Abou Badawia. Elle ne peut continuer à être humiliée par le gou­ver­nement israélien qui se moque du droit en pré­textant le respect de la sou­ve­raineté d’Israël. Notre com­pa­triote a en effet été en Palestine, en pleine zone A, c’est à dire dans une zone théo­ri­quement sous contrôle exclusif pales­tinien selon les accords d’Oslo que l’Etat d’Israël a signés.

Le Bureau national

Association France Palestine Solidarité (AFPS)
21 ter Rue Voltaire 75011 Paris
Tél. : 01 43 72 15 79
Fax. : 09 56 03 15 79
Suivez l’AFPS sur www.france-palestine.org, Facebook et Twitter