Category Archives: Roms

Défendons nos associations!! (communiqué du Collectif des Associations Citoyennes)

Conférence du CAC à Roubaix en présence des candidats aux municipales 2014

Conférence du CAC à Roubaix en présence des candidats aux municipales 2014

Vous trouverez ci dessous le communiqué du Collectif des Associations Citoyennes qui alerte sur la suppression massive d’emplois associatifs, présents et à venir, directement liés aux choix politiques du gouvernement. Les Maires de l’agglomération roubaisienne, ou l’emploi associatif est déjà durement touché, soutiendront-il les revendication vitales du CAC?

Le 3 septembre 2014cac logo

Défendons nos associations !!

 

Le plan de rigueur annoncé en avril 2014 par le Premier ministre est d’une ampleur inédite.

L’Association des maires de France(AMF) alerte solennellement le gouvernement sur les graves conséquences d’une baisse cumulée de 28 milliards d’euros des concours financiers de l’Etat aux collectivités locales sur la période 2014-2017. Elle réclame avec le Comité des finances locales (CFL)le réexamen du dispositif envisagé.  
Le Collectif des associations citoyennes (CAC) partage l’analyse de l’AMF sur le caractère dramatique et irréalisable de l’annonce gouvernementale.

Si celle-ci n’est pas modifiée, de nombreuses associations citoyennes disparaîtront dans les 4 ans qui viennent et, avec elles, des centaines de milliers d’emplois associatifs.graphiques-estimation-plan-de-rigueur 2

 Source : voir estimation réalisée par le CAC ICI.

A cela s’ajoute le « projet de loi portant nouvelle organisation territoriale de la République » qui, en supprimant la clause de compétence générale* des conseils régionaux et généraux, risque d’asphyxier plus encore les associations locales et de fragiliser la démocratie de proximité.
Ni le financement privé (crowdfunding, augmentation des cotisations, recours aux fondations), ni le développement d’emplois précaires et sous qualifiés dans les associations ne sauraient compenser le désengagement de l’Etat.                                                                      

Le Collectif des associations citoyennes :

– soutient les communes qui ont délibéré pour dénoncer le caractère inacceptable et irréalisable des économies envisagées et réclame l’ouverture d’une négociation avec le gouvernement sur la baisse de la dotation aux collectivités, en y incluant ses conséquences sur l’action associative ;

– demande la création d’un fonds de soutien à l’action associative. Cette mesure est nécessaire pour éviter un effondrement de l’action associative et de l’engagement bénévole, maintenir et développer la diversité associative et répondre à des besoins qui s’accroissent ;

– demande que les compétences en matière de jeunesse, d’éducation populaire, d’environnement et de défense des droits et des causes soient partagées entre les communes et leurs groupements, les départements et les régions, au même titre que ce que prévoit le projet de loi sur l’Organisation Territoriale en matière de culture, de sports et de tourisme ;

– réaffirme le rôle irremplaçable des associations sur nos territoires et leur indispensable prise en compte dans la co-construction des politiques publiques.

 

Nous, associations et citoyens, ne laisserons pas détruire sans réagir le tissu associatif de nos territoires et de nos villes.

Pour suivre l’actualité du CAC, consultez : www.associations-citoyennes.net

*Disposition qui permet à une collectivité de dépasser les compétences qui lui sont attribuées par la loi et d’intervenir sur tout domaine d’intérêt public local (ou départemental ou régional), dont elle estime nécessaire de se saisir au nom de l’intérêt local ; elle rend possible la  création d’un service public local, la réalisation de travaux, l’attribution de subventions, etc.

Voir ICI la version PDF de ce communiqué  

 

 

 

Publicités

Enfin une belle initiative : Festival d’Amitié Franco’Rom à Grenay, Liévin et Bully Les Mines

Alors que l’UMP de Roubaix distribue un tract xénophobe, que  Martine Aubry (PS, Maire de Lille) et Pierre Dubois (PS, Maire de Roubaix) expulsent, que Manuel Valls (PS, ministre du gouvernement Français), Regis Cauche (UMP, Maire de Croix) et Dominique Baert (PS, Maire de Wattrelos) « dérapent »….. enfin une initiative courageuse, porteuse d’espoirs et d’avenir à propos des Roms :

brochure-FestivalAmitieFrancoRrom-novembre2013

Intolérable appel au meurtre contre les populations roms , communiqué du MRAP

logomrapIntolérable appel au meurtre contre les populations roms

Un degré supplémentaire dans l’ignominie raciste vient d’être franchi par le maire UMP de la Ville de Croix (Nord)… qui a déclaré (suite au drame de Nice) « que si un Croisien commettait l’irréparable contre un Rom il le soutiendrait »…

Une semaine avant, François Fillon avait ouvert la porte à une alliance de l’UMP et du Front National. Rien d’étonnant qu’ensuite un élu de son parti, lance un appel au meurtre contre les Roms, faisant un amalgame honteux entre eux et les cambrioleurs de la bijouterie de Nice.

déportations tziganesLe MRAP dénonce avec la plus grande vigueur les propos du Maire de Croix qui visent à faire des populations roms, stigmatisées en France comme dans leurs pays, les boucs émissaires de toute la délinquance que peut subir la population de sa ville. Des propos qui rappellent hélas, ceux des ligues fascistes des années 30 contre les Juifs.

– Le Maire de Croix doit être jugé pour incitation à la haine raciale.
– Le gouvernement doit condamner de tels propos, tout comme ceux du député UDI Gilles Bourdouleix qui avait déclaré en juillet 2013, à propos des gens du voyage « qu’Hitler n’en avait pas tués assez » !
– La justice doit fermement sanctionner les auteurs de ces propos qui ne sont pas des opinions mais des délits aux yeux de la loi, faute de quoi le risque, pour les élections municipales, de voir déferler sur la France une vague brune de discours racistes, haineux et meurtriers.

Le MRAP étudie pour sa part les suites juridiques à donner à la déclaration du Maire de Croix.

Paris, le 17 septembre 2013.

etreshumains

France : Le réveil de la bête immonde

Interdictions de distribuer des tracts dans certaines villes UMP, manifestations haineuses contre les Roms à Cysoing, Lille et Hellemmes, manifestation fasciste contre une mosquée à Poitiers, poursuites judiciaires engagées par une association d’extrême droite contre des artistes et militants roubaisiens (Saïdou de ZEP et Saïd Bouamama)…. Ces actes rappellent les heures les heures les plus sombres de notre pays.

Face à cette déferlante d’extrême droite, facilitée par plus de vingt ans d’instrumentalisation et de banalisation du racisme  (« le bruit et l’odeur » de Chirac en 1991, jusqu’à l’arrivée de Guillaume Peltier et Patick Buisson à la direction de l’UMP en 2011) ; face à l’inertie et aux renoncements du gouvernement actuel, des militants, des responsables associatifs, des intellectuels se mobilisent :

Alerte à la liberté d’expression en France MENACE SUR L’AGORA !
Face à la multiplication des interdictions de tracter et de pétitionner sur les marchés

Pétition lancée jeudi 25 ocotbre par 120 premiers signataires, parmi lesquels Daniel MERMET, Raoul Marc JENNAR, Eric HAZAN, JIHO, Susan GEORGE, Hervé KEMPF, Bernard LANGLOIS, Etienne LIEBIG, Gérard MORDILLAT, Benoist REY, BERTH, TIGNOUS, FAUJOUR, Patrick MIGNARD, Serge PEY, Serge UTGÉ-ROYO, Benoit DELEPINE, SINÉ, Jean-Bernard POUY, Bernard STIEGLER, Paul ARIÈS, Pierre RAHBI, Aurélie TROUVÉ, Miguel BENASAYAG, Jean-Jacques REBOUX, François RUFFIN…

Voir le texte de la pétition et l’ensemble des 120 premiers signataires

 

 

Hellemmes : dérapage lors de la manifestation contre l’arrivée des Roms

(Nord Eclair, Publié le 27/10/2012)

Les manifestants s’étaient réunis devant un parc de la rue Corneille où la commune devrait installer un village d’insertion comme ailleurs dans la métropole (comme cela existe à Roubaix depuis 2011, note de l’Association Eluard) . Ils ont ensuite pris la direction de la mairie en scandant des slogans hostiles à la population Roms. Mais en arrivant devant l’hôtel de ville, un dispositif policier leur barrait l’entrée. 

Le groupe a donc fait demi-tour pour tenter de trouver le maire dont il réclame la démission. Ils l’ont finalement trouvé dans une salle communale un peu plus loin. Le dialogue a été vif, Frédéric Marchand a été bousculé. Le ton est monté. Il y a eu certains crachats dans la foule et même quelques coups de pieds.

Face à cette impasse, le maire a voulu partir mais les manifestants lui ont barré la route. Il a fallu user des coudes. Tout en l’insultant, des membres du cortège ont même tenté de poursuivre le maire lorsqu’il s’est échappé par une porte.

La troupe a ensuite quitté la salle communale. Un peu plus tard, Frédéric Marchand a confié devant la presse qu’il avait eu peur, mais qu’il reste déterminé plus que jamais à poursuivre son projet.

Signez la pétition pour l’accueil des familles Roms à Hellemmes 

 

Le MRAP dénonce les procès intentés par l’AGRIF à l’encontre de Saïd Bouamama et Saïdou du groupe de rap ZEP.

L’AGRIF est une organisation d’extrême-droite, liée aux fondamentalistes chrétiens. Elle tente d’instrumentaliser la justice en multipliant des plaintes qui sont autant d’atteintes à la liberté d’expression : plainte contre les auteurs de la pièce de théâtre GOLGOTA PICNIC, plainte contre Caroline Fourest, plainte contre Charlie Hebdo, plainte contre Houria Bouteldja ou encore, ces derniers jours, contre Saîd Bouamama et le rappeur Saïdou.

Ces atteintes à la liberté d’expression émanent d’une mouvance islamophobe, homophobe, anti-immigrés dont le président, Bernard Antony, est un nostalgique de l’Algérie française.
La liberté d’expression est un acquis fondamental qui  ne saurait souffrir les pressions de l’extrême droite.

Elle doit s’exercer avec esprit de responsabilité, surtout en période de tensions sociales . Le MRAP entend poursuivre son combat contre tout discours stigmatisant tel ou tel groupe humain et tout antagonisme de nature « raciale ». Seul doit prévaloir un message rassembleur pour mieux lutter contre la relégation sociale, le racisme et les discriminations  qui gangrènent notre société.

Le MRAP fait confiance à la Justice pour refuser cette nouvelle manipulation de l’extrême-droite à l’encontre de Saïd Bouamama et de Saïdou.

Paris, le 26 octobre 2012.

Visitez le site de ZEP en cliquant ici

Expulsion des Roms : les militants communistes et les élus Front de Gauche de Roubaix prennent position

Le 14 août 2012, le journal Le Monde a publié une tribune signée, entre autre, par Pierre Dubois et René Vandierendonck respectivement Maire et Sénateur de Roubaix.

Nous ne partageons pas l’aspect politicien et conjoncturel de ce texte. Les Roms, les sans-papiers, les travailleurs issues de l’immigration et ceux qui vivent depuis longtemps dans notre agglomération méritent mieux et attendent plus.

Dans ce texte, Pierre Dubois et René Vandierendonck :

– Disent que l’expulsion des Roms est liée à des décisions de justice. Ils oublient de rappeler que la justice à été systématiquement saisie pour cela par des Maires ou des Présidents de Communauté Urbaine. Ils oublient aussi de rappeler que ces dix dernières années les lois ont été modifiées pour faciliter ces expulsions. Rien n’a été mis en œuvre depuis juin 2012 pour les détricoter.

– Ils affirment, ce qui est malheureusement vrai, que des riverains ce plaignent de la présence de ces étrangers. N’est-il pas le rôle d’un maire de gauche de combattre sans défaillance de telles stigmatisations ?

– Ne parlent pas du rôle et de l’action des associations. En particulier sur la communauté urbaine de Lille. L’expulsion brutale des Roms à Hellemmes et Villeneuve d’Ascq a réduit à néant le travail opiniâtre d’associations qui ont œuvré notamment pour l’insertion en milieu scolaire des enfants. Nous rappelons que tout mineur présent sur notre territoire est sous la protection de la République. La sauvegarde de ces enfants est une des valeurs qui fait la force de notre pacte républicain

– Parlent d’urgence mais ne disent aucun mot sur ces personnes ainsi expulsées qui vont grossir le nombre de sans abris, puisque rien n’a été prévu pour les accueillir.

– N’indiquent pas que les politiques pratiquées depuis 30 ans par le FMI, l’Organisation Mondiale du Commerce et la Commission Européenne, ont toujours cherchés à mettre en concurrence les peuples. Jamais n’a émergée de véritable volonté de réduire les inégalités et développer les droits sociaux. Malgré la demande des organisations syndicales du monde entier. L’élargissement à marche forcée de l’Europe a développé cette situation de dumping social.

Des familles Roms venues de Tourcoing ont été installées à Roubaix. Elles ont été prises en charge par une association roubaisienne reconnue et subventionnée. Nous sommes choqués d’apprendre que ces familles ont été placées dans des locaux insalubres et dangereux murés par la Mairie. Cette situation est intolérable. Tout élus ne peut que s’en alarmer.

Il n’est pas possible de laisser la situation en l’état.

Il est urgent de sortir les familles de cet habitat ultra précaire et dangereux en leur proposant une solution alternative digne favorisant leur insertion.

Cette situation nous oblige a pointer, une fois de plus, le problème crucial du logement dans notre Ville. En effet l’habitat non conforme, voire insalubre ou dangereux existe. Nous le savons, certaines familles sont obligées de l’accepter faute d’autre solution, compte tenu de la rareté organisée et donc du coût du logement.

Nous reformulons des propositions prioritaires et réalisables dès aujourd’hui , fondatrices du mieux vivre ensemble, d’un nouvel espoir et répondant aux besoins humains :

– Vote de nouvelles lois concernant l’accueil et le respect des populations migrantes et plus largement de toute les populations en difficulté.

– Abrogation de la législation sur l’immigration, le séjour des étrangers et la nationalité misent en place par la droite depuis dix ans.

– Application à Roubaix des lois de réquisition des logements vides et mise à disposition de la population de tout les logements en état d’être occupés.

– Blocage immédiat des loyers publics et privés. Rien, ou presque, n’a été fait depuis trois mois à ce sujet. Les étudiants, entre autre, ont été confrontés cet été à une augmentation significative des loyers.

Fait à Roubaix le 21 aout 2012.

Les militants communistes et les élus communistes et Front de Gauche de Roubaix

Pour en savoir plus, cliquez sur les liens ci-dessous :

Le blog du PCF Roubaix

La tribune des élus Socialistes dans Le Monde du 14 aout

L’article de Phillipe Alain (Médiapart)

Le collectif métropolitain de soutien aux Roms

Droit Au Logement Lille