France : Le réveil de la bête immonde

Interdictions de distribuer des tracts dans certaines villes UMP, manifestations haineuses contre les Roms à Cysoing, Lille et Hellemmes, manifestation fasciste contre une mosquée à Poitiers, poursuites judiciaires engagées par une association d’extrême droite contre des artistes et militants roubaisiens (Saïdou de ZEP et Saïd Bouamama)…. Ces actes rappellent les heures les heures les plus sombres de notre pays.

Face à cette déferlante d’extrême droite, facilitée par plus de vingt ans d’instrumentalisation et de banalisation du racisme  (« le bruit et l’odeur » de Chirac en 1991, jusqu’à l’arrivée de Guillaume Peltier et Patick Buisson à la direction de l’UMP en 2011) ; face à l’inertie et aux renoncements du gouvernement actuel, des militants, des responsables associatifs, des intellectuels se mobilisent :

Alerte à la liberté d’expression en France MENACE SUR L’AGORA !
Face à la multiplication des interdictions de tracter et de pétitionner sur les marchés

Pétition lancée jeudi 25 ocotbre par 120 premiers signataires, parmi lesquels Daniel MERMET, Raoul Marc JENNAR, Eric HAZAN, JIHO, Susan GEORGE, Hervé KEMPF, Bernard LANGLOIS, Etienne LIEBIG, Gérard MORDILLAT, Benoist REY, BERTH, TIGNOUS, FAUJOUR, Patrick MIGNARD, Serge PEY, Serge UTGÉ-ROYO, Benoit DELEPINE, SINÉ, Jean-Bernard POUY, Bernard STIEGLER, Paul ARIÈS, Pierre RAHBI, Aurélie TROUVÉ, Miguel BENASAYAG, Jean-Jacques REBOUX, François RUFFIN…

Voir le texte de la pétition et l’ensemble des 120 premiers signataires

 

 

Hellemmes : dérapage lors de la manifestation contre l’arrivée des Roms

(Nord Eclair, Publié le 27/10/2012)

Les manifestants s’étaient réunis devant un parc de la rue Corneille où la commune devrait installer un village d’insertion comme ailleurs dans la métropole (comme cela existe à Roubaix depuis 2011, note de l’Association Eluard) . Ils ont ensuite pris la direction de la mairie en scandant des slogans hostiles à la population Roms. Mais en arrivant devant l’hôtel de ville, un dispositif policier leur barrait l’entrée. 

Le groupe a donc fait demi-tour pour tenter de trouver le maire dont il réclame la démission. Ils l’ont finalement trouvé dans une salle communale un peu plus loin. Le dialogue a été vif, Frédéric Marchand a été bousculé. Le ton est monté. Il y a eu certains crachats dans la foule et même quelques coups de pieds.

Face à cette impasse, le maire a voulu partir mais les manifestants lui ont barré la route. Il a fallu user des coudes. Tout en l’insultant, des membres du cortège ont même tenté de poursuivre le maire lorsqu’il s’est échappé par une porte.

La troupe a ensuite quitté la salle communale. Un peu plus tard, Frédéric Marchand a confié devant la presse qu’il avait eu peur, mais qu’il reste déterminé plus que jamais à poursuivre son projet.

Signez la pétition pour l’accueil des familles Roms à Hellemmes 

 

Le MRAP dénonce les procès intentés par l’AGRIF à l’encontre de Saïd Bouamama et Saïdou du groupe de rap ZEP.

L’AGRIF est une organisation d’extrême-droite, liée aux fondamentalistes chrétiens. Elle tente d’instrumentaliser la justice en multipliant des plaintes qui sont autant d’atteintes à la liberté d’expression : plainte contre les auteurs de la pièce de théâtre GOLGOTA PICNIC, plainte contre Caroline Fourest, plainte contre Charlie Hebdo, plainte contre Houria Bouteldja ou encore, ces derniers jours, contre Saîd Bouamama et le rappeur Saïdou.

Ces atteintes à la liberté d’expression émanent d’une mouvance islamophobe, homophobe, anti-immigrés dont le président, Bernard Antony, est un nostalgique de l’Algérie française.
La liberté d’expression est un acquis fondamental qui  ne saurait souffrir les pressions de l’extrême droite.

Elle doit s’exercer avec esprit de responsabilité, surtout en période de tensions sociales . Le MRAP entend poursuivre son combat contre tout discours stigmatisant tel ou tel groupe humain et tout antagonisme de nature « raciale ». Seul doit prévaloir un message rassembleur pour mieux lutter contre la relégation sociale, le racisme et les discriminations  qui gangrènent notre société.

Le MRAP fait confiance à la Justice pour refuser cette nouvelle manipulation de l’extrême-droite à l’encontre de Saïd Bouamama et de Saïdou.

Paris, le 26 octobre 2012.

Visitez le site de ZEP en cliquant ici

Publicités
Post a comment or leave a trackback: Trackback URL.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :