EXPULSIONS À CALAIS : ÇA PART EN QUENOUILLE

Passeurs d'hospitalités

Vers 18h, plusieurs personnes ont reçu des messages de mineurs emmenés près de Béthune : ils sont en train de revenir à Calais en suivant l’autoroute. Raflés le matin au lieu de distribution des repas, emmenés par la police dans un centre ouvert, ils en sont partis aussitôt et ils en reviennent.

D’autres appels se succèdent, de Boulogne et de Lille : les policiers ont relâchés les gens, ils rentrent à Calais.
Vers 19h, nous apprenons qu’un bénévole qui avait accueilli chez lui des exilés mis à la rue a été arrêté à son domicile par des policiers en civil et frappé, devant des témoins, hors de toute procédure légale pour pénétrer chez lui. Les personnes présentes ont été aspergées de gaz lacrymogène. Vers 21h, sa compagne, qui s’était rendu au commissariat, a été arrêtée à son tour. Après les arrestations de bénévoles de ce matin, l’intimidation continue, d’une manière plus brutale…

View original post 312 mots de plus

Publicités
Post a comment or leave a trackback: Trackback URL.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :