Zones d’Education Prioritaire, Réseaux de la Réussite Scolaire, en danger !

En 1982, le ministre de l’Education Nationale, Alain Savary, prenait conscience des difficultés que vivaient de nombreux élèves pour obtenir des diplômes, même modestes. L’idéologie égalitaire, du « chacun selon son mérite » du système scolaire français volait en éclats.

Oui, déjà à cette époque, et cela depuis la naissance de l’Ecole dite « Gratuite, Laïque et Obligatoire », beaucoup de jeunes de familles ouvrières ou issues de l’immigration, avaient malgré l’ardente passion de nombreux maîtres, d’énormes difficultés à poursuivre leurs études, d’acquérir des diplômes. Ils étaient dans l’état de sportifs auxquels on aurait fait courir un « 1 500 mètres » olympique avec des chaussures de plomb. Que d’intelligences laissées en friches, de potentialités gâchées, d’épanouissements gangrenés, dans un système scolaire profondément marqué par les inégalités de la société capitaliste.

Face à cette situation, Alain Savary mettait en place les ZEP. Brizemur351L

Plus de 500 collèges acceptèrent cette mesure qui donnait aux élèves quelques moyens matériels et humains supplémentaires ; les écoles primaires liées à ces collèges étaient elles aussi ‘impactées’ dans ces mesures. Aujourd’hui, le Ministère de l’Education Nationale dénombre plus de 1000 collèges en ZEP ou en Réseaux de Réussite Scolaire !

Dans un récent rapport, d’une cinquantaine de pages, le ministère insiste sur le coup de ces mesures : un milliard deux cents millions d’euros par an. Selon lui, cette politique n’aurait servi à rien ; les retards scolaires persistent, et le système inégalitaire perdure.

Les chiffres l’attesteraient : 95 % des enfants étudiant dans l’enseignement privé seraient en réussite, 88 % des jeunes dans les établissements hors ZEP, 78 % seulement pour les élèves des ZEP, 65 % pour ceux issus des établissements dit « Eclair » (situations sociales encore plus difficiles qu’en ZEP).

Cette mathématique n’a guère de sens. Le doublement du nombre d’établissements en ZEP favorise la réussite moyenne des collèges hors ZEP. Et quels seraient les chiffres si cette aide n’existait pas ? Ici, silence radio…

zep charbPourtant le rapport pointe quelques faits précis :

  • Les nominations autoritaires de jeunes profs souvent non expérimentés dans ces établissements considérés comme difficiles. De jeunes profs qui ne reçoivent aucune formation spécifique.
  • Absence, depuis trente ans, d’une véritable politique mise en place par les gouvernements, les ministres de l’Education Nationale, soit socialistes, soit de droite, pour faire vivre de manière intelligente et fructueuse les ZEP et les Réseaux de Réussite Scolaire.

Dans notre région Nord Pas de Calais, de nombreux collèges sont en ZEP-RSS, de nombreux autres devraient l’être ! … La disparition des ZEP sonnerait le glas des bribes d’une politique visant à favoriser l’égalité des chances face à l’école et aux savoirs.

Maires et élus sont interpelés par ce risque.

Le ministère aimerait que ce rapport ne sorte pas des murs de l’Education Nationale. Les associations de parents d’élèves, les associations de solidarité, partenaires de l’enseignement public ne sont pas consultés.

Pourtant une éclaircie dans ce tableau : la Cour des Comptes, adepte des coupes claires budgétaires, reconnait que les sommes allouées au ZEP sont trop modestes.

Franchement, dans le cadre des programmes municipaux, ne serait il pas temps d’exiger que l’état, les départements et les communes « mettent le paquet » pour favoriser la réussite scolaire des enfants issus des milieux populaires ?

Le mal vivre, les difficultés financières, la déshérence culturelle, la désespérance, sont les véritables handicaps pour des millions de jeunes.

Pierre Outteryck

Professeur Agrégé d’Histoire

Enseignant en ZEP

Publicités
Post a comment or leave a trackback: Trackback URL.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :