Archives quotidiennes : 5 novembre 2013

La Redoute, tous à la manif jeudi 7 novembre 11h gare Lille Flandres

Communiqué publié sur le blog de l’UD CGT du Nord :

En assemblée générale sur le site de Wattrelos les salariés ont voté le principe d’une manifestation à Lille jeudi prochain pour protester contre le chantage au plan social pour une reprise de l’entreprise.

Le directeur de Kering (ex-PPR), l’actionnaire de La Redoute, a annoncé mardi aux syndicats qu’il envisageait environ la suppression de 700 emplois pour permettre une « meilleure reprise ».

Les repreneurs potentiels de l’enseigne de vente à distance devraient être connus aux alentours de la mi-novembre. Les noms de la foncière Altarea Cogedim et du fonds d’investissement OpCapita ont été évoqués dans la presse cette semaine. Point commun aux projets des repreneurs : « la néces­sité d’une modernisation profonde de La Redoute », selon un porte-parole du groupe cité par l’AFP.

« Le principe d’entamer des actions dès la semaine prochaine« . « Nous allons faire le maximum pour réussir l’action de jeudi prochain« , a souligné au micro Jean-Christophe Leroy, délégué CGT, lors de la deuxième AG. « On peut même inviter d’autres salariés d’autres entreprises » en difficulté, a-t-il poursuivi.

« Il faut aller au bout, nous allons répéter notre action en montant à chaque fois d’un cran« , a ajouté le syndicaliste, ovationné par les salariés présents.
« On va toucher l’image du patron (François-Henri Pinault, ndlr), qui n’est pas un patron responsable, qui est uniquement responsable de la casse de l’emploi« , a déclaré Fabrice Peeters, délégué CGT.

Si François Henri Pinault prétend que l’entreprise est obsolète,  il y a largement contribué à cette situation puisqu’il dirige la Redoute depuis 20 ans et qu’il a été incapable de prendre le virage numérique.

pinault lille

Publicités

La question des Associations Citoyennes : Le débat budgétaire peut-il concrétiser une confiance retrouvée dans l’initiative des citoyens ?

logocac_t1_quadrVoici le lien vers la lettre du Collectif : L’ECHO des associations N°3 (cliquez)

Cette lettre permet de garder le lien et d’informer les membres et les sympathisants du collectif des associations citoyennes

 

Edito : Le débat budgétaire peut-il concrétiser une confiance retrouvée dans l’initiative des citoyens ?

La semaine d’action des associations citoyennes a été un grand succès. C’est la 1ère  fois qu’un mouvement rassemblant des milliers de responsables associatifs se produit. Cette mobilisation continue, de même que les signatures de l’appel « non à la disparition des associations », qui atteint aujourd’hui 7 500 signataires.

Comme le dit le sénateur André Gattolin, « l’action publique a besoin des associations et de leur engagement quotidien. Les bénéfices sociaux, culturels, économiques et environnementaux de leur action sont infiniment supérieurs à la maigre moisson qu’apporte la restriction de leurs modestes moyens. C’est pourquoi le maintien des crédits aux associations dans le budget des ministères et des collectivités publiques est l’indispensable contrepartie au maintien de la qualité de leurs interventions dans les territoires ».

Ce ne sont pas les politiques sécuritaires ou la répression qui permettront de trouver des issues à la crise démocratique actuelle, mais une confiance retrouvée dans l’initiative des citoyens. Espérons que les parlementaires joueront pleinement leur rôle en abordant le débat budgétaire sous cet angle.

Le séminaire d’orientation du collectif des associations citoyennes, des 9 et 10 novembre prochain à Paris, sera l’occasion d’aborder toutes ces questions de façon collégiale, paisible mais déterminée, et d’en tirer les conséquences pour notre action collective dans les prochains mois. Il n’est pas trop tard pour s’y inscrire et participer !

Didier Minot

 

Faites circuler, visitez le site internet et signez l’appel !

Sites du Collectif des Associations Citoyennes :

www.associations-citoyennes.net   et   www.nondisparitionassociations.net

 

Et quelques documents utiles :

v  La présentation du Collectif

v  La lettre au 1er ministre

v  Pourquoi les associations se mobilisent

 

Bien cordialement,

 

Isabelle BOYER

pour la Plate-forme et le Collectif des Associations Citoyennes

07 70 98 78 56