Le Collectif des Associations Citoyennes alerte le 1er ministre sur un vaste plan social associatif

Lettre ouverte du collectif des Associations Citoyennes au Premier Ministre
pour dénoncer le caractère illusoire des récentes annonces d’austérité budgétaire

et le risque induit d’un vaste plan social associatif

Le collectif des associations citoyennes a envoyé le 9 juillet une lettre ouverte au Premier ministre après l’annonce faite par le gouvernement de 14 milliards d’euros d’économie à réaliser en 2014 et 2015. Les associations sont directement visées par ces restrictions budgétaires, qui ne peuvent que se traduire par l’abandon de nombreuses subventions pour des actions ne relevant pas des compétences obligatoires des collectivités. Cela concerne la culture, l’éducation populaire, l’environnement, le sport, la politique de la ville, la défense des droits…, c’est-à-dire les actions déterminantes les plus porteuses des valeurs fondamentales de la vie associative et de l’avenir de notre démocratie. Cela se traduirait, si ces mesures sont appliquées, par un énorme  » plan social «  plus important encore que ceux qui touchent l’industrie et les services, d’ampleur équivalente à celles des reconversions industrielles des années 80.

La lettre montre le caractère illusoire des économies réalisées, en prenant l’exemple d’un salarié associatif subventionné à 50 % que les moindres rentrées sociales et les allocations-chômage supplémentaires représentent près de 2 fois l’économie apparente réalisée. Cette approche purement comptable doit être complétée par la prise en compte des effets indirects de ces mesures : multiplication des souffrances sociales et des vies brisées, effets négatifs directs sur l’économie et l’équilibre des territoires, destruction de projets associatifs patiemment construits, nécessaires à la société, intelligemment conduits, perte de l’immense engagement bénévole assuré par les associations citoyennes.

Les associations citoyennes refusent d’être considérées comme la variable d’ajustement de tout plan de rigueur et se préparent à manifester ce refus durant la semaine du 14 au 22 septembre, partout en France, tout en affirmant le caractère indispensable de leur rôle pour sortir de la crise et inventer des solutions pour l’avenir.
Les associations citoyennes refusent d’être considérées comme la variable d’ajustement de tout plan de rigueur et se préparent à manifester ce refus durant la semaine du 14 au 22 septembre, tout en affirmant le caractère indispensable de leur rôle pour sortir de la crise et inventer des solutions pour l’avenir.
Vous trouverez le texte intégral de cette lettre sur le lien (http://www.nondisparitionassociations.net/wp-content/uploads/2013/07/2013-07-09-lettre-ouverte-au-Premier-ministre.doc) Vous pouvez télécharger cette lettre et l’envoyer à votre tour à M. Jean-Marc Ayrault, ou signer l’appel http://www.nondisparitionassociations.net/?page_id=2

Vous pouvez également nous envoyer un message pour participer localement à la semaine de mobilisation sur mobilisation@associations-citoyennes.net, si possible en nous indiquant vos coordonnées (téléphone, mail, ville) afin que nous puissions vous mettre en relation avec d’autres signataires locaux. En effet, notre force est dans l’union des associations citoyennes.

Le Collectif des Associations Citoyennes

Publicités
Post a comment or leave a trackback: Trackback URL.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :