Le Parti des Travailleurs Belges en visite à Roubaix et Lille

monument julesUne belle rencontre en partenariat avec l’Union locale CGT de Tourcoing et la Fédération du Nord du Parti Communiste, l’Association Paul Eluard a reçu à Roubaix un groupe de militants et sympathisants du Parti des Travailleurs de Belgique.

Ces camarades, après avoir visité Tourcoing, ont fait trois haltes à Roubaix ; Pierre Outteryck, Président de l’Espace Eluard, leur a présenté la statue de Jules Guesde, ce grand militant révolutionnaire, boulevard Jean-Baptiste Lebas. Il a souligné le rôle de Jules Guesde dans la naissance du Parti Ouvrier et aussi sa regrettable participation au gouvernement d’union sacrée durant la guerre 1914-1918.

Nos camarades belges, après avoir rappelé l’importance du Parti Ouvrier Français dans la naissance du Parti Ouvrier Belge, en raison du très grand nombre de Belges travaillant à Roubaix ; se sont rendus au Centre des Archives du Monde du Travail. Nous leur avons présenté cette grande usine, un des creusets de la classe ouvrière de notre ville. Grâce aux liens fraternels que nous entretenons avec un Centre Culturel du Monde Arabe, nos amis ont pu pénétrer dans le CAMT d’ordinaire fermé pour visiter la magnifique exposition de tapis berbères. Ils ont déjeuné non loin de là au restaurant Le Turquoise tenu par des amis turcs progressistes.Licence Creative Commons Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 3.0 France.

Dans l’après-midi, ils ont été reçus par l’Espace Marx à Lille. Ils y ont rencontré, outre l’association Espace Marx, la direction départementale du Parti Communiste et des Étudiants Communistes.

Ils se sont retrouvés à l’usine de Fives-Cail où Pascal Bavencove et Pierre Outteryck ont souligné l’importance de cette usine et la lutte héroïque des métallos durant l’occupation. L’après-midi s’est achevée dans le quartier de Wazemmes, autour d’une choppe. Nos camarades belges ont appris à connaître ces rues et ces places qui bruissaient naguère des bruits des machines et du travail des ouvriers.

Publicités
Post a comment or leave a trackback: Trackback URL.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :