Zone prioritaire de sécurité, vidéo surveillance : passéistes et illusoires ?

En ce début d’année 2013 il peut-être utile de réfléchir sur une année 2012 qui a vue, notamment à travers l’utilisation politicienne de « l’affaire Merah », le renforcement et la banalisation des clichés sécuritaires et racistes à l’égard de la jeunesse des quartiers populaires.

 Cette « affaire » venant conclure une décennie qui a vue l’adoption de 42 lois sécuritaires , soit 10% du travail législatif de 2002 à 2012.

 Dès 2008, le travailleur social Yves Bodart alertait Fadela Amara, alors ministre de Sarkozy-Fillon, dans une lettre ouverte : bac

« l’arsenal répressif s’est cristallisé sur les quartiers dits difficiles et a fini par s’installer dans la routine du quotidien rythmé par une présence policière accrue, une surveillance continue et des contrôles incessants (…). Agents de pseudo-médiation appelés blousons rouges (…) surveillance vidéo, renforcement des effectifs policiers (…). Alors que l’on dégage de vrais moyens pour sécuriser et réprimer, on saupoudre pour faire un vrai travail de prévention et tisser du lien social (…). La Banlieue a grondé et si l’on ne prête pas une oreille attentive à la parole de notre jeunesse, si l’on continue à réprimer pour réprimer, si nos élus s’entêtent à ne pas enfin rééquilibrer sécuritaire et prévention, c’est un tsunami qui déferlera et des lendemains qui déchantent assombriront notre vie au quotidien ».

 Depuis ce courrier c’est à Amiens et Echirolles que des incidents violents ont eu lieu en 2012. A nouveau Yves Bodart a prit sa plume. Cette fois pour soutenir l’action du Maire (PCF) d’Echirolles Renzo Sulli. Le travailleur social y dénonce : « en stigmatisant à outrance les minorités, en diabolisant les personnes les plus vulnérables (…) c’est aux fondements même de la République que l’on s’est attaqué ces dix dernières années ».

Comme le résume à sa façon l’Humanité Dimanche du 20/12/12 (page 34) : « Après les années de démagogie et de populisme pilotée par l’emblématique Bernard Tapie, place et donc faite à la matraque et aux arrestations. Le tout sur fond de réhabilitation urbaine qui ne change rien à la situation économique des familles ».

 video2En ces temps de vaches maigres budgétaires, il n’est pas inutile non plus de se pencher sur l’efficacité de la très onéreuse vidéo-surveillance (rebaptisée vidéo-protection, c’est plus fun!). Les quelques, rares, études sérieuses ont pourtant démontrées son inefficacité dans la lutte contre la délinquance. Que ce soit à Lyon (CRC Rhones Alpes avril 2010) ou de manière plus générale sur le territoire national (rapport de l’INHESS de mai 2008).

 En guise de vœux pour 2013, pourquoi ne pas relire la conclusion de la lettre d’Yves Bodart à Fadéla Amara,en 2008 :« Tendre l’oreille puis tendre la main, se rencontrer et échanger c’est déjà un grand projet. « Personne ne naît mauvais, on le devient ». Je propose la création de Maisons de la Citoyenneté qui soient de vraies Maisons Pour Tous, lieux d’échanges et de rencontres intergénérationnelles où l’on pourra enfin construire de vrais projets (culturels, sportifs, musicaux etc..) »

Publicités
Post a comment or leave a trackback: Trackback URL.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :